Virtualisation : de l’écho à prévoir dans les PME en Europe

ChromebookCloudPoste de travailRégulationsSystèmes d'exploitationVirtualisation
virtualisation-marche-europe

IDC entrevoit dans les PME européennes un levier de croissance pour les éditeurs de solutions de virtualisation.

Les problématiques d’accès distant aux postes de travail nées de l’intégration des terminaux mobiles dans les entreprises vont contribuer, au cours des prochaines années, à l’essor des solutions de virtualisation, tout particulièrement en zone EMEA (Europe – Moyen-Orient – Afrique).

Ce constat, IDC l’établit au regard des intentions formulées par les responsables informatiques de grandes organisations. La prise de position des fournisseurs de services cloud, pressentis pour grignoter des parts de marché avec leurs offres DaaS (“Desktop as a Service”) et WaaS (“Workplace as a Service”, comme chez Amazon Web Services), devrait toutefois bénéficier aux plus petites structures.

L’Europe de l’Ouest devrait rapidement rattraper les marchés dits plus “matures” – typiquement, le Japon et les Etats-Unis – en termes de chiffre d’affaires global, avec 692 millions d’euros générés à l’horizon 2018, contre 561 millions en 2014. La dynamique sera a priori moins favorable dans le reste du Vieux Continent, au même titre qu’en Afrique et au Moyen-Orient, malgré quelques grands projets de déploiement portés par des initiatives publiques. Il semble que les budgets, restreints, soient alloués en priorité aux systèmes et éléments d’infrastructure jugés plus critiques.

Exploitée par Google à travers des partenariats avec VMware et Citrix autour des Chromebooks ou encore par Microsoft via l’application Remote Desktop pour Windows Phone, la virtualisation des bureaux (VDI, pour “Virtual Desktop Infrastructure”) devrait porter la croissance du marché, à un rythme annuel de 7,5 %, pour atteindre 948 millions d’euros en 2018 sur toute la zone EMEA. La virtualisation des applications et des profils d’utilisateurs connaîtront, toujours selon IDC, une progression plus modeste.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Crédit photo : Sergey Nivens – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur