Virtualisation : IBM prend possession de Transitive

Cloud

La société californienne, spécialisée dans la virtualisation multi-plates-formes, a gagné des galons notamment grâce à son client Apple.

IBM a annoncé son intention d’acquérir Transitive Corporation, un éditeur de la Silicon Valley qui facilite la transition de programmes entre différents matériels informatiques (hardware) et qui facilite la virtualisation entre les différentes plates-formes. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Transitive s’est fait notamment connaître en 2006 lorsqu’Apple est passé des processeurs Power PC à ceux d’Intel dans sa gamme d’ordinateurs Mac. Les développeurs ont réinitialisé les logiciels pour ces nouveaux composants.

Mais Apple craignait d’aliéner certains de ses utilisateurs, dont les ordinateurs étaient toujours équipés en composants Power PC. La firme de Steve Jobs a alors eu recours au programme Rosetta, développé par Transitive, pour assurer la compatibilité de langage entre les logiciels actualisés et les anciens composants.

Un repositionnement face à VMware

Transitive s’est fait une renommée en signant des contrats avec d’importants fabricants de serveurs : IBM, HP et Sun Microsystems. La start-up californienne a contribué à la transition entre matériels informatiques fonctionnant sous différents processeurs ou systèmes d’exploitation.

Pour IBM, Transitive a facilité le passage de logiciels fonctionnant sur des serveurs sous Linux et composants Intel vers des processeurs à architecture RISC : les Power processors fabriqués par IBM. Le montant de la somme versée par IBM pour l’acquisition de Transitive n’a pas été rendue publique.

Cette opération repositionne  IBM  face à des concurrents tels que VMware (filiale d’EMC), acteur majeur de la virtualisation, sans oublier Hyper-V de Microsoft.

A lire également sur Vnunet.fr : Dossier spécial : virtualisation : la grande spirale


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur