Virtualisation : Microsoft prône “l’interopérabilité”

Cloud

L’éditeur montre un nouveau signe d’ouverture avec la mise à disposition à
tous des spécifications du format VHD Image.

Microsoft s’est engagé à remettre ?gratuitement et à la disposition de tous? la spécification du format Virtual Hard Disk (VHD*) Image (Virtual Hard Disk Image Format Specification). L’éditeur va publier cette technologie dans le cadre de son programme Open Specification Promise (OSP). Microsoft avait annoncé pour la première fois la disponibilité d’OSP pour les services Web en septembre 2006.

Selon les déclarations de l’éditeur, cette initiative constitue un ?engagement irrévocable de Microsoft envers chaque personne et chaque organisation du monde entier à utiliser gratuitement, dès maintenant et pour une durée indéterminée, cette technologie brevetée pour la mise en oeuvre de normes ouvertes spécifiées” .

La virtualisation offre aux responsables informatiques un moyen unique de centraliser les ressources, qui leur permet, par exemple, d’exécuter simultanément plusieurs systèmes d’exploitation et applications sur un même ordinateur.

Disponible depuis mai 2005, le format VHD de Microsoft regroupe en un seul et même fichier le système d’exploitation et la pile d’applications de la machine virtuelle.

Selon Bob Muglia, senior vice president de la division Serveur et Outils de Microsoft, “cela permet aux clients de contrôler leurs données dans une ère où les éditeurs offrent des technologies impliquant différents systèmes “.

“En mettant la spécification VHD à la disposition de tous via l’OSP, la technologie sera viable pour n’importe quel modèle de développement ou d’entreprise.”, précise le représentant de Microsoft.

Adaptation française d’un article de Vnunet.com en date du 17 octobre 2006

A quoi servent les fichiers VHD ?
Dans la gamme de produits Windows Server, les fichiers de format .vhd de Microsoft sont utilisés pour le stockage sur une machine virtuelle (qui émule l’ensemble d’un système matériel, du processeur à la carte réseau, dans un environnement logiciel isolé et autonome). Ils sont exploités sur les logiciels Virtual Server et Virtual PC de l’éditeur. Le fichier .vhd peut résider sur n’importe quelle topologie de stockage à laquelle le système d’exploitation hôte peut accéder, notamment des périphériques externes, des réseaux SAN et un stockage NAS (source Microsoft.com).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur