Virtualisation, sécurité, interface…Microsoft France fait son show sur l’innovation

Cloud

Ultime séance pleinière des TechDays. “Mr Technologies et Sécurité” de Microsoft France prend la main sur les technos de demain.

C’est un exercice auquel Bernard Ourghanlian est désormais habitué. Mercredi matin, le “Mr Technologies et Sécurité” de Microsoft France, a pris en main la dernière séance pleinière dédiée à “l’innovation” lors des journées TechDays (Palais des Congrès, Porte Maillot, Paris).

Ce dernier grand raout dédié aux technologies de Microsoft a été inauguré avec un clin d’oeil de Men in Black. On comprend mieux lorsque l’on regarde le speaker revêtu d’un costume sombre immortalisé sur une affiche façon Men in Black installée sur la scène de l’amphithéâtre.

Bernard Ourghanlian a repris plusieurs des grands thèmes qu’il défend ardemment comme la montée en puissance des processeurs avec le multi-coeur et le développement informatique en mode parallèle (ce qui nécessite une remise à plat des méthodes de programmation).

L’intriguant projet MinWin

La virtualisation n’est en qu’à ses prémices, assure le représentant de Microsoft : seulement 10% des serveurs sont virtualisés dans le monde (et 1% des postes de travail).

Bernard Ourghanlian a évoqué le potentiel de la virtualisation liée à un data center dynamique (et si possible avec des produits de Microsoft comme l’OS Windows Server 2008 et la suite logicielle System Center pour le management) et plus généralement de “l’informatique dynamique”.

Au détour d’une démo de Server Core 2008 (les administrateurs peuvent choisir une installation minimale de Windows Server en supprimant les interfaces graphiques), l’expert IT a rappelé que Microsoft avait mis en place un projet de recherche Baptisé MinWin (pour Minimum Windows) qui va permettre de décorréler l’OS Windows d’Internet Explorer. A suivre donc…

La sécurité existe-elle ? Non

La sécurité est naturellement l’un de ses thèmes de prédilection. “Nous sommes dans une situation contradictoire : les sociétés recherchent plus d’ouverture d’accès avec ses clients, ses partenaires, ses fournisseurs et les collaborateurs nomades mais les menaces informatiques sont en forte progression avec des profils d’attaques insidieuses”, résume Bernard Ourghanlian.

“La notion de sécurité a-t-elle encore un sens ? Réponse : non.” L’expert IT estime qu’il est temps d’imaginer une “autre architecture de sécurité de point à point” en dépassant la simple approche installation de pare-feux (firewall) “tellement sécurisante”. Pour cela, il faudra s’appuyer sur quatre dimensions: identité, protection, réseau et gestion.

(lire la suite page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur