Virtualisation : une entreprise sur trois prête à changer d’hyperviseur

CloudVirtualisation
virtualisation Windows Linux

La domination de VMware est remise en cause dans les entreprises, en particulier pour la virtualisation des postes de travail.

Fin août, Veeam Software proposait la première édition de son V-index, son indice de pénétration de la virtualisation au sein des entreprises.

L’éditeur revoit aujourd’hui les valeurs de son index pour le troisième trimestre 2011, afin de les faire coller plus précisément à la réalité du marché souligne Silicon.fr.

La firme en profite pour effectuer le distinguo entre la virtualisation des serveurs et celle liée aux postes de travail.

Le nouvel index fait apparaître 86,5% d’utilisation de la virtualisation des clients et 38,9% de serveurs virtualisés.

Le ratio de consolidation est revu à la baisse. Il passe alors de 5,1 serveurs virtuels pour 1 serveur physique.

Sur le front des éditeurs, l’hyperviseur de VMware reste le plus utilisé sur les serveurs.

Il a ainsi été choisi comme hyperviseur de base par 67,6% des professionnels.

Toutefois, ce chiffre tombe à 54,2% lorsque nous abordons le domaine de la virtualisation du poste de travail, un secteur où les solutions de Citrix (Citrix Xen) et de Microsoft (Hyper-V) se défendent mieux.

Fait inquiétant – en particulier pour VMware – 38% des entreprises envisagent de changer leur hyperviseur de base (33,8% dans le secteur de la virtual desktop interface – VDI).

La principale raison évoquée est d’ordre économique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur