Virtualisation : VMware France ne veut pas rater le coche avec les PME

Cloud

La branche française du fournisseur de solutions de virtualisation a monté un dispositif spécifique pour toucher ce segment d’entreprise.

VMware prend l’arrivée de Microsoft très au sérieux dans le domaine de la virtualisation. Avec la livraison de la version finale de son hyperviseur Hyper-V associée à Windows Server 2008, la firme de Redmond se déclare prête à bondir sur le fournisseur de logiciels de virtualisation (en fait, une filiale du spécialiste du stockage EMC) en position de leadership sur ce marché.

La donne ne changera pas du jour au lendemain. Une étude d’IDC sur les pratiques de virtualisation des serveurs en entreprise se veut plutôt rassurante pour WMware.

Sur la foi d’un panel de 650 entreprises européennes interrogées entre janvier et mars 2008 (voir article édition du jour), le cabinet d’études estime que 300 d’entre elles ont recours à la virtualisation. Sur cette proportion d’entreprises converties, 82% utilisent des solutions VMware.

“La virtualisation n’est pas un choix tactique mais stratégique pour les entreprises”, commente Lionel Cavalliere, Responsable marketing produits chez Vmware pour la zone Europe. Actuellement, le taux de nouveaux serveurs x86 virtualisés est de un sur trois. L’année prochaine, le ratio sera de un sur deux.

Vers une architecture complètement virtualisée

Le fournisseur complète les éléments de cette étude d’IDC avec un autre rapport en interne sur la manière dont ses clients utilisent ses solutions de virtualisation (20 en tout). De manière basique, les entreprises utilisent ses outils pour consolider leurs parcs de serveurs.

Mais VMware voudrait accompagner ses clients au-delà de ses pratiques simples vers une architecture complètement virtualisée. Par exemple, il voudrait pousser ses clients à recourir à la migration à chaud de machines virtuelles à une autre. “Il s’agit de répondre à la problématique : comment assurer des niveaux de services avec un système de gestion dynamique de la charge”, précise le représentant de VMware. 55% de ses clients utilisent la technologie dédiée (Vmotion).

Autre usage qui se répand dans un environnement virtualisé : le fait d’offrir une haute disponibilité pour les applications tournant sur une machine virtuelle afin d’écarter les éventuelles défaillance de la machine physique (High Availability). Toujours selon ses études internes, 42% de ses clients exploitent cette fonctionnalité.

Si VMware est conscient de son emprise sur les grandes entreprises (100% des groupes du Cac 40 utiliseraient ses solutions), le challenge est plus ouvert lorsqu’il s’agit de s’adresser aux PME. Un segment de clientèle qui nécessite au préalable de faire beaucoup de pédagogie.

La “banalisation” vers les PME

La branche française de VMware, qui dispose d’un effectif de 70 personnes, a mis sur place une équipe de vente “spécial SMB” (pour small and middle entreprise). Compte tenu que 85% du tissu industriel français entre dans cette catégorie, VMware estime que le vrai match contre Microsoft se déroulera sur ce terrain. “Le vrai challenge, c’est la banalisation vers les PME”, résume Lionel Cavalliere.

L’éditeur compte livrer à ce profil d’entreprise un nouveau fascicule de “pédagogie” sur les enjeux de la virtualisation. Mais les PME apprendront au fur et à mesure à manier les outils de virtualisation à travers l’intégration d’hyperviseurs qui peuvent remplacer le système d’exploitation sur les plates-formes serveur. A charge pour des constructeurs comme Dell, IBM, HP ou Fujitsu-Siemens de mettre en avant ce potentiel dans les configurations packagées.

VMware compte tirer profit des services de virtualisation au-dessus de la première couche de l’hyperviseur. Le fournisseur de solution monte un réseau parallèle de distribution de ses produits pour toucher cette cible. Un premier accord dans ce sens a été signé avec le grossiste informatique TechData.

Lire également le dossier spécial Vnunet.fr : Virtualisation : la grande spirale


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur