Visioconférence : LifeSize voit grand dans les petites salles

CloudEntreprise
lifesize-visio

LifeSize cherche à pousser les solutions de communication vidéo dans les petites salles avec les offres Icon 400 et Icon Flex.

Démocratiser l’usage de la visioconférence au sein des entreprises impliquera de la déployer jusque dans les petites salles.

LifeSize s’appuie sur ce postulat pour lancer deux nouvelles solutions de communication vidéo baptisées Icon 400 et Icon Flex. La première est destinée aux pièces de quelques mètres carrés. Elle associe codec et caméra. On peut y ajouter une base audio à écran tactile. La seconde reprend ces caractéristiques, mais sans le codec : à la place, l’utilisateur se sert du client vidéo IP installé sur son PC/Mac. Sur la liste des logiciels supportés figurent Cisco Jabber, Google Hangouts, Microsoft Lync, Skype… et LifeSize Cloud.

Il suffit de se connecter sur le réseau d’un côté, sur le PC de l’autre“, assure Hugues de Bonnaventure. Et d’ajouter : “Sur salle ou PC, on s’appuie sur l’annuaire de l’entreprise, avec la possibilité d’ajouter d’autres salles et participants. Cela fonctionne comme un appel audio et la conférence est enregistrable sur l’IPBX de l’entreprise“. La gestion des invitations en provenance de différents clients vidéo s’appuie sur la technologie WebRTC (“Web Real-Time Communication”).

Pour connecter toutes les personnes de l’entreprise à une solution de visio, LifeSize mise sur une baisse de prix : l’Icon 400 est disponible pour moins de 2500 dollars ; on passe sous la barre des 2000 dollars avec l’Icon Flex, hors base audio (1000 dollars) et coûts de maintenance (350 dollars par an).

La filiale de Logitech fonde sa réflexion sur une étude Forrester selon laquelle seules 5 % des salles de réunion sont dotées d’un système de visioconférence. Dans l’absolu, cela signifie que le taux d’équipement n’aurait… pas évolué en un an, si l’on compare ces chiffres à ceux annoncés début 2014 par le même LifeSize. Autant de données qui font dire à Hugues de Bonnaventure qu’un “large vivier reste à toucher […], d’autant plus que la visioconférence devient un média obligé“.

Cloud business

Les Icon 400 et Flex reposent sur l’offre SaaS LifeSize Cloud, qui autorise l’organisation de sessions réunissant jusqu’à 25 utilisateurs en simultané. L’Icon 400 peut aussi fonctionner comme un système de salle classique, sur l’infrastructure de l’entreprise. Concernant l’offre LifeSize Cloud, lancée en mai 2014, elle s’appuie sur 10 data centers opérés par IBM Softlayer et Amazon Web Services. Disponible dans une centaine de pays, le service a séduit 800 clients (50 % aux Etats-Unis ; 40 % en Europe ; le reste en Asie), avec des déploiements allant d’une salle à plus de 25 sites.

En France, l’activité cloud a généré 30 % du chiffre d’affaires au 4e trimestre 2014, avec un certain nombre de clients qui ont complété leur installation existante. Quels bénéfices ? La possibilité d’activer un service du jour au lendemain, là où il faut plusieurs semaines pour une solution sur site.

Seul prérequis technique : un système d’exploitation suffisamment récent (Windows, iOS ou Android) en mesure de supporter les traitements vidéo. C’est pour maîtriser ce paramètre que LifeSize n’entend pas, dans l’état actuel, ouvrir l’accès à sa plate-forme via une politique d’API. Comme le note Silicon.fr, une fois cet obstacle levé, on pourra envisager le développement de services à valeur ajoutée, comme des interfaces d’achat ou de demande de conseils en visio.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les matériaux qui composent les produits high-tech ?

Crédit photo : Andrey Popov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur