Visiophonie : la technologie Mona réduit les temps d’attente

Mobilité
Information - news

Standardisée, la norme Mona rapproche les temps d’établissement des appels
vidéo à ceux de la voix.

La visiophonie sur mobile (ou videotelephony en anglais) vient de franchir une étape importante au nom de sa standardisation. Après 18 mois de discussions, la technologie Media Oriented Negotiation Acceleration (MONA ou Annex K of H.324) a été validée fin août par trois instances internationales de normalisation : l’ITU (International Telecommunication Union)-T, le 3GPP (3rd Generation Partnership Project) et l’IMTC (International Multimedia Teleconferencing Consortium). C’est une bonne nouvelle pour les deux prestataires spécialisés dans les solutions pour développer la mobilité en 3G qui ont développé cette technologie de téléphonie vidéo : Dilithium Networks et Packet Video en l’occurrence.

Quel est l’intérêt de MONA? “La nouvelle norme résout un obstacle ergonomique : le temps d’établissement de l’appel visio“, résume David Fremaux, en qualité de Directeur pour la zone Regional Director, Western Europe de Dilithium Networks, Inc. “En ayant un temps de connexion similaire à celui d’un appel voix, les perspectives d’usage et d’adoption pour la visio sont nombreuses, tant au niveau de la téléphonie, qu’au niveau de services de personnalisation du type video ringback tones.” Cette réduction du temps d’accès permet également d’éviter un temps mort facturé lors de la session de visiophonie.

Reste maintenant à développer les usages 3G, et particulièrement la visiophonie qui a du mal à séduire les utilisateurs de téléphones mobiles multimédia. Récemment, l’opérateur français SFR a annoncé avoir atteint la barre des deux millions de clients 3G. Il précisait notamment qu’un client sur cinq utilisait son service “Visio” mais restait discret sur la fréquence d’usage. L’un des principaux freins à son usage est, que pour exploiter à fond les communications interpersonnelles vidéo par mobile, il faut que les terminaux mobiles de l’appelant et de l’appelé soient dotés de cette fonctionnalité et que les deux correspondants soient situés dans une zone géographique couverte en 3G.

La 3G et la visio déployées dans la plupart des pays d’Europe

Pourtant, la qualité s’améliore progressivement. Dans son enquête d’évaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en France menée en 2006, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) que le service de visiophonie est “globalement satisfaisant“, y compris pour l’interopérabilité entre les deux opérateurs (SFR et Orange). De son côté, Dilithium parie sur un marché qui va se développer à grande échelle. “La 3G et la visio ont été déployées dans la plupart des pays d’Europe. Les opérateurs concentrent leurs moyens marketing afin de migrer leur base client vers des offres 3G multimedia“, constate David Fremaux.

Dilithium Networks est une société californienne créée en 2002. En avril 2003, elle a levé dix millions de dollars auprès d’un fonds d’investissement rattaché à l’opérateur télécoms Motorola et une société de capital-risque asiatique Jafco Asia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur