Visor : le plus gros concurrent du Palm

Cloud

Avec le Visor, commercialisé depuis ce lundi 4 septembre, Handspring s’attaque au marché français des ordinateurs de poche. Créé par les inventeurs du Palm, le Visor mise sur la grande variété d’extensions disponibles pour s’imposer sur ce marché en pleine explosion.

“Devenir l’un des principaux fournisseurs de solutions informatiques de poche pour un large éventail de clients et de marchés”, telle est la mission que s’est fixée Handspring dont le premier produit, le Visor, vient tout juste d’arriver en France. “Avec le Visor, nous n’entamons pas un sprint, mais un marathon”, indiquait ce matin 5 septembre un responsable de la société lors du lancement du nouveau venu. Pas si nouveau que ça d’ailleurs, étant donné que le terminal avait été annoncé il y a pratiquement un an jour pour jour (voir édition du 15 septembre 1999) et qu’il est distribué aux Etats-Unis depuis l’automne dernier.

Pour son arrivée en Europe, Handspring a tout d’abord choisi de s’implanter en Angleterre et en Allemagne (voir édition du 10 mai 2000) avant de débarquer en France. Nous ne sommes donc pas parmi les premiers servis, ce qui d’un autre côté permet de bénéficier d’extensions déjà disponibles.

Pour imposer son Visor, Handspring joue en effet la carte de la diversité des extensions sous forme de cartouches “Springboard”. Ainsi, lors de sa présentation, on a pu écouter des morceaux de musique au format MP3, pianoter sur un clavier dépliable ou encore prendre des photos grâce à une “cartouche-caméra”. Quelques exemples de la multitude d’applications disponibles pour cet assistant fonctionnant sous Palm OS.

Tout comme ses concurrents, le Visor devrait bénéficier de la bonne santé du marché des ordinateurs de poche. L’institut d’études marketing GFK indique en effet que les ventes ont doublé sur le premier semestre de cette année, par rapport à l’an passé.

Et il prévoit que 220 000 unités devraient avoir été vendues à la fin 2000. Si Palm OS, le système d’exploitation du Visor, représente plus de la moitié du marché sur le premier semestre 2000, les Pocket PC avec leur OS Windows CE sont encore peu présents et pourraient bien monter en puissance. D’autant que la donne pourrait être modifiée par le manque de composants qui affecte depuis plusieurs mois les constructeurs, en particulier en matière d’écrans LCD couleurs et de cartes mémoire Flash (voir édition du 24 mai 2000).

Sony s’est d’ailleurs résigné à distribuer ses premiers Clié en version monochrome (voir édition du 31 août 2000). Noël sera le prochain terrain de bataille des PC de poche. Le britannique Psion vient d’ailleur lui aussi d’annoncer un nouveau Revo (voir notre actualité de ce jour).

Pour en savoir plus  :

Le site français d’HandspringLire aussi :

Le test du Visor par SVM Mac


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur