Visual Basic 7.0 évolue vers le Web

Cloud

La nouvelle version du très utilisé langage de développement de Microsoft se veut être la plus simple et la plus puissante des solutions de développement d’applications Web.

Crédité de plus de 3,2 millions d’utilisateurs dans le monde, Visual Basic de Microsoft est un des principaux environnements de développement aujourd’hui. Preuve de l’aspect stratégique du produit, Steve Ballmer lui-même, nouveau patron de Microsoft depuis que Bill Gates a pris officiellement un peu de recul, (voir édition du14 janvier 2000), a présenté la dernière version 7.0. Dans la lignée de la stratégie de l’éditeur, Visual Basic offre de nouvelles fonctions de programmation orientées Internet.

Les nouvelles fonctions s’architecturent autour de trois pôles essentiels. Les Services Web reprennent l’idée des composants réutilisables de Visual Basic, en leur ajoutant des fonctions de support du protocole HTTP ou du langage XML, successeur bien plus puissant du HTML pour construire des pages. Pour Steve Ballmer, “les Services Web apportent une extraordinaire valeur ajoutée aux entreprises. Non seulement ils leur permettent d’intégrer plus facilement dans leur système leurs applications internes, mais elles auront aussi accès aux services d’autres sociétés (…) afin de travailler ensemble pour s’adresser à un client commun”. Le langage XML sera également intégré à la prochaine version de Visual Studio, sur-ensemble de Visual Basic.

Ce dernier outil proposera également un nouveau format d’ASP (Active Server Pages), appelé ASP+ Web Forms. Grâce à lui, les développeurs de site Web pourront créer des applications pour le Web par opérations de “glisser/déposer” de petits bouts de logiciels “préfabriqués”. Il suffira ensuite de double-cliquer dessus pour en régler les paramètres. Cette technique simple est utilisée depuis longtemps par les développeurs sous Visual Basic mais était encore inaccessible pour les technologies liées au Web. Cette technologie ASP+ fonctionnera avec tous les outils de la gamme Visual Studio, y compris, donc, avec le langage Visual C++, laissant ainsi le choix aux développeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur