Visual Studio .Net s’adapte à Linux

Cloud

Un plug-in pour Visual Studio .Net permettant de développer des applications pour Linux est désormais disponible.

Microsoft vient de mettre à disposition des développeurs utilisant sa suite logicielle Visual Studio .Net un plug-in permettant de coder des applications Web pour Linux. Affublée du nom de code Grasshopper, l’application gratuite Visual MainWin for J2EE Developer Edition a été conçue comme une passerelle entre d’une part les développements Visual Studio et d’autre part Linux et les serveurs J2EE.

Mainsoft, l’éditeur de Grasshopper, le présente comme le premier environnement de développement intégré pour Linux basé sur Visual Studio. Il permet aux développeurs de créer, déboguer et déployer des applications et services Web pour Windows, Linux, ainsi que n’importe quelle plate-forme compatible avec Java et utilisant le logiciel Visual Studio, C# et Visual Basic. La version Visual MainWin for J2EE Enterprise Edition donne accès à des fonctionnalités spécifiques aux entreprises comme le multitraitement, ainsi qu’aux serveurs J2EE dédiés dont WebSphere, JBoss et WebLogic.

En collaboration avec le projet Mono

Grasshopper est le résultat de deux ans de collaboration avec Mono, une communauté de développeurs open source travaillant sur une version libre de la plate-forme de développement .Net de Microsoft. Avec Grasshopper, les développeurs Visual Studio .Net peuvent désormais faire profiter le projet Mono de leurs différentes améliorations, bibliothèques de classes et correctifs.

Selon une récente étude d’Evans Data Corporation, plus d’un quart des développeurs européens utilisant Visual Studio .Net comme principal environnement ont déjà écrit une application pour Linux, et plus d’un tiers est susceptible de le faire dans le courant de l’année prochaine. L’étude montre également que deux tiers des développeurs Visual Studio .Net interrogés ont utilisé des composants open source pour leurs applications.

“Le meilleur des deux mondes”

“De nombreux développeurs indépendants profitent du haut niveau de productivité de Visual Studio pour mettre rapidement sur le marché des applications commerciales, puis en paient chèrement le prix car ils ne proposent que des déploiements sur Windows”, a déclaré Yaacov Cohen, le PDG de MainSoft. “Nous pensons que les leaders du marché se tourneront vers MainSoft afin de proposer le meilleur des deux mondes : la haute productivité de Visual Studio et les divers déploiements sur les serveurs d’applications J2EE, ainsi que sur Windows et Linux.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur