Viv: les fondateurs de Siri conçoivent l’assistant virtuel du futur

Cloud
facebook-intelligence-artificielle

Deux des trois fondateurs de Siri travaillent sur Viv, un assistant personnel de nouvelle génération fondé sur une intelligence artificielle sophistiquée.

Dag Kittlaus et Adam Cheyer, deux des trois co-fondateurs de Siri, ont monté la start-up Viv Labs avec un autre compère (Chris Brigham). S’ils se montrent plutôt critiques à l’égard de l’assistant personnel virtuel embarqué depuis l’iPhone 4s en 2011, c’est qu’ils ont suivi l’aventure depuis le début et le connaissent dans ses moindres recoins.

Cette connaissance pointue leur confère une bonne dose d’expérience dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la reconnaissance du langage naturel. Elle leur a également permis de dessiner les pourtours d’un assistant virtuel de nouvelle génération baptisé Viv que Wired nous fait découvrir.

La fonction de reconnaissance vocale Siri a constitué un moment phare lors du lancement par Apple de l’iPhone 4S en octobre 2011. L’assistant à la voix féminine semblait presque humain grâce à une compréhension du langage naturel et l’introduction d’un zeste d’humour pour certaines réponses. S’il constituait une réelle avancée dans l’intelligence artificielle (IA) et sa démocratisation, ses limites sont rapidement apparues au grand jour.

Siri peut répondre à de nombreuses questions mais ne sait pas répondre à des interrogations compliquées ou plutôt composées. L’assistant ne sait pas sortir du sentier jalonné tracé par les développeurs. Ce qui fait dire à Dag Kittlaus que “Siri est le premier chapitre d’une histoire beaucoup plus longue et plus grande“.

Viv promet d’être le deuxième chapitre de cette histoire. Les co-fondateurs de Viv ont conscience qu’il existe de nombreux autres assistants virtuels qui tentent de se différencier en offrant toujours plus de possibilités.

Derrière Viv : une intelligence artificielle capable de concevoir son propre code

Google a développé Google Now qui peut s’appuyer sur le Knowledge Graph, ce qui en fait un véritable puits de science. La firme Internet de Mountain View a également fait l’acquisition de DeepMind pour étoffer son savoir-faire dans le domaine de l’IA. Microsoft n’est pas en reste avec Cortana embarqué via Windows Phone 8.1. Facebook est également à pied d’oeuvre avec sa propre équipe d’experts.

Mais, selon les co-fondateurs de Viv, aucun assistant virtuel n’est capable de réaliser des tâches non définis par ses programmeurs. Viv en est capable grâce à des algorithmes sophistiqués qui entrent dans le cadre de l’intelligence artificielle. Celle-ci permettrait de créer son propre code à la volée afin de répondre à une question précise par exemple.

Capable d’apprendre tous les jours, Viv pourrait donner ses véritables lettres de noblesse à l’assistant virtuel. Développé comme un système ouvert, il pourra même accueillir des applications et des services d’autres sociétés. Pour Dag Kittlaus, le Graal en matière d’assistant virtuel est un système capable d’anticiper vos demandes, prouesse à laquelle Viv ne sera pas étranger.

Les créateurs de cette technologie anticipent déjà la phase de distribution de Viv avec un système de licences proposés aux fabricants de téléviseurs, aux constructeurs de voitures dans leur approche connectée et au-delà.

Quiz : Connaissez-vous les outils de reconnaissance vocale ?

Crédit illustration : Omelchenko – Shutterstock.com

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur