Vivaction fait de l’ASP sans le dire…

Cloud

Accès Internet de type ADSL, intranet en ligne, outils de téléconférence, applications de Web fax, Vivaction tente de séduire les PME avec une offre non seulement packagée, mais aussi externalisée.

ITN, qui était à l’origine un opérateur télécoms pour entreprises, regroupe l’ensemble de ses offres on-line sous la marque commerciale Vivaction. Cette dernière propose ainsi un “bureau haut débit” comprenant un accès ADSL ainsi que trois services collaboratifs à destination des PME.

Le premier de ces services est un intranet on-line. Web Office permet ainsi un partage des informations au sein de l’entreprise. Chaque utilisateur dispose d’un planning de la journée, d’un agenda, d’un espace disque alloué, d’un carnet d’adresses ainsi que d’une messagerie électronique accessible depuis tout téléphone. La solution est disponible en mode ASP, ce qui veut dire que le service est entièrement délocalisé et que l’entreprise n’achète pas de licence mais loue simplement le service. Toutefois, Vivaction ne cherche pas à vendre le produit avec l’étiquette ASP. “Le terme ASP fait encore peur aux entreprises, malgré tous les avantages liés à ce mode de commercialisation. Le terme revêt encore une connotation négative. Nous préférons donc désigner notre produit sous l’appellation d’intranet en ligne, même si la solution est entièrement externalisée”, explique David Chassan, responsable NTIC au sein de Vivaction. Les données sont effectivement stockées à l’extérieur de l’entreprise. La solution, compatible avec Microsoft Exchange et Lotus Notes, coûte 10 euros par mois et par utilisateur.

L’intranet devient de moins en moins une application uniquement grands comptes. Selon une enquête menée par le cabinet Ernst & Young auprès de 115 entreprises des régions Bretagne et Pays de la Loire, 43 % des PME-PMI disposent d’un intranet. Le chiffre devrait être sensiblement plus important pour la moyenne nationale. Et une solution externalisée pourrait contribuer – si l’ASP devient un jour un facteur de vente – à démocratiser l’intranet dans les PME

La deuxième solution est un service de Web-conférence qui permet de réaliser des conférences à plusieurs via le téléphone, tout en s’appuyant sur le Web afin de partager des documents à ses interlocuteurs. Le service, qui ne fait donc pas de la vidéo mais uniquement de la téléconférence, est accessible en mode locatif, au prix de 0,22 euro par minute et par utilisateur. Toutefois, si Webconférence est utilisé en application seule (sans les trois autres services), les frais d’accès au service sont de 140 euros HT. Enfin, la société propose également Webfax qui permet d’envoyer des fax depuis Internet. La solution peut s’avérer utile lorsque le correspondant ne dispose pas d’un accès Internet et peut servir d’outil de mailing : Vivaction affirme que le service Webfax est capable d’envoyer 2 000 télécopies à la minute. Le tarif, unique quelle que soit l’heure de la journée, est de 0,04 euro par minute.

Une GTR immédiate

La société – qui souhaite être responsable de l’accessibilité de ses applications en ligne – fournit elle-même des accès ADSL. Deux offres sont disponibles : la première propose 160 Kbits/s en phase montante et 780 Kbits/s en phase descendante, au prix de 299 euros par mois. L’accès ADSL à 256 Kbits/s en émission et 1 024 Kbits/s en réception est facturé 384 euros par mois. L’accès aux applications se fait alors sur le réseau d’ITN qui peut ainsi, assure-t-il, en assurer le contrôle et donc la qualité de service et la sécurité. La société propose de fait une GTR (garantie de temps de rétablissement) immédiate. En cas de problème sur le réseau, Vivaction bascule alors automatiquement sur le réseau Numéris sans que la société cliente n’ait à payer quoi que ce soit. L’offre d’accès s’accompagne de deux firewalls : le premier se trouve sur le réseau de l’opérateur et le second plus en aval à hauteur du client. Ce dernier bénéficie en outre d’un hébergement de site et de noms de domaine. Enfin, l’accès ADSL s’accompagne de 10 licences Web Office.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur