Vivek Badrinath quitte Orange d’un commun Accor

ManagementRégulationsRessources humaines
vivek-badrinath-orange-accor

Vivek Badrinath, un des piliers de l’exécutif d’Orange (innovation, marketing, technologies), quitte le groupe pour rejoindre le groupe Accor (hôtellerie). La succession sera assurée par Mari-Noëlle Jégo-Laveissière.

Vivek Badrinath quitte le groupe Orange rejoindre le groupe Accor (hôtellerie), dans lequel il prendra des fonctions de directeur général adjoint en charge du pôle distribution-marketing, du numérique et des systèmes d’information.

“Vivek Badrinath a décidé de donner une nouvelle direction à son parcours professionnel”, indique sobrement le communiqué de presse.

Le groupe télécoms perd l’un des piliers dans le management. Vivek Badrinath met ainsi fin à près de 14 ans de collaboration avec Orange. Dans ses dernières fonctions, il occupait les fonctions stratégiques de directeur général adjoint en charge de l’Innovation, du Marketing et des Technologies. Poste qu’il avait pris en main à partir de mai 2013 dans le cadre d’un remaniement du comité exécutif d’Orange plus serré.

Auparavant, au sein du groupe, il supervisait le pôle des services BtoB (Orange Business Services). Silicon.fr rappelle sa contribution dans le développement des services cloud pour le compte des entreprises (période avril 2010 – avril 2012).

Il a effectué un parcours intra-groupe en deux temps.  En 1996, il avait intégré le groupe dans des fonctions techniques au sein de la Direction des réseaux longue distance, avant d’occuper les fonctions de Directeur Général chez Thomson India en 2000. De retour dans le groupe en 2004, il endosse le titre de Directeur technique des activités mobiles puis intègre le Comité exécutif du groupe en 2009 en tant que Directeur de la Division réseaux et opérateurs.

Orange : un manager au féminin pour remplacer Vivek Badrinath

marie-noelle-jego-laveissiere-orange-innovation-marketing-technologiesLe management tend à se féminiser chez Orange France. Sous la houlette de Delphine Ernotte, c’est Mari-Noëlle Jégo-Laveissière (photo à gauche) qui succèdera à Vivek Badrinath à partir du 1er mars 2014 en tant que directrice exécutive et membre du comité exécutif, rattachée à Stéphane Richard. Elle dirigera la division Innovation, Marketing et Technologies (IMT).

Tout comme le manager démissionnaire, Mari-Noëlle Jégo-Laveissière a fait sa carrière chez Orange. Son entrée dans le groupe remonte à 1996 (l’ère France Télécom). En charge du réseau de distribution, marketing produit chez Wanadoo (ex-service d’accès Internet de l’opérateur), elle a occupé des fonctions de directrice de région, du marketing grand public d’Orange France, s’est investie dans la recherche & développement du groupe, et a travaillé à la fusion entre France Télécom et Orange France.

J’ai fait le choix d’un jeune talent féminin qui a démontré l’étendue de ses compétences et de ses capacités managériales”, commente Stéphane Richard.

Quelques mois avant la fin de son mandat actuel à la direction du groupe (mais il est candidat à sa propre succession), Stéphane Richard risque d’avoir à gérer d’autres départs. Selon L’Express, Stéphanie Hospital, Vice-Présidente d’Orange Digital (régie publicitaire et audience), quitterait l’opérateur pour créer un fonds d’investissement européen dans les technologies (tout en disposant du soutien du groupe télécoms).

De son côté, Frédérique Dumas, Directrice générale d’Orange Studio (ex-Studio 37), pourrait quitter l’entreprise d’ici peu. La co-production de films français et européens ne constitue plus vraiment un enjeu stratégique pour Orange.

Quiz : Connaissez-vous bien Orange ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur