Vivendi a MP3.com, Bertelsmann s’achète MyPlay

Cloud

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir Bertelsmann contre-attaquer après le rachat de MP3.com par Vivendi Universal. Le géant allemand des médias vient en effet d’annoncer l’acquisition pour un montant estimé à 30 millions de dollars (environ 230 millions de francs) de MyPlay, un service de stockage de musique en ligne aux allures de MP3.com.

Décidément, le secteur de la musique en ligne est en pleine effervescence ! Après le rachat la semaine dernière de MP3.com par Universal (voir édition du 21 mai 2001), c’est au tour de Bertelsmann de riposter en annonçant l’acquisition d’une société qui propose des services comparables. MyPlay est en effet un service de stockage de fichiers audio en ligne. A travers des accords avec des sites tels que RollingStone ou PlayJ, les inscrits au service (gratuit) de MyPlay peuvent stocker directement des titres qu’ils récupèrent sur les sites partenaires. Au total, le locker (placard) permet d’entreposer jusqu’à 3 Go de fichiers audio (les autres types n’étant pas acceptés), ce qui représente plusieurs heures de musique. Il est aussi possible d’uploader (envoyer) ses propres fichiers au format MP3 ou WMA depuis son ordinateur. On dispose ainsi de sa discothèque en ligne et il est ensuite possible d’écouter en streaming les titres enregistrés sur son compte ou de les télécharger. On peut d’ailleurs s’étonner de cette fonction puisqu’il suffit de fournir son identifiant et son mot de passe pour permettre à quiconque de copier le contenu de son “placard”…

Un outil de promotion

Avec MyPlay, Bertelsmann dispose d’une nouvelle carte dans son jeu. La transaction est estimée à 30 millions de dollars (environ 230 millions de francs). Le géant allemand des médias a prévu de lancer un abonnement payant à Napster, dont il a pris les rênes à la fin octobre 2000 (voir édition du 31 octobre 2000). La technologie de MyPlay lui permettra de proposer aux consommateurs d’écouter en ligne les titres de son catalogue avant d’en acheter le CD. Aujourd’hui, c’est avant tout un outil de promotion, mais Bertelsmann envisage d’étendre ses fonctionnalités : “Pour le développement des prestations [de Bertelsmann] par abonnement et comme véhicule de stockage pour la musique, les livres ou les vidéos”, a indiqué Andreas Schmidt, le responsable de la division commerce électronique de Bertelsmann cité par l’AFP.

Les grandes manoeuvres de la musique en ligne

Bertelsmann regroupe actuellement ses activités de musique en ligne au sein d’une nouvelle entité baptisée BeMusic, qui comprendra MyPlay mais aussi CDNow (distributeur américain de CD sur Internet), BMG Direct et des sociétés de gestion des droits d’auteur. Alors que Vivendi Universal est allié avec Sony au sein de Duet, structure chargée de licencier leur contenu en ligne (voir édition du 22 février 2001), BMG s’est rapproché de Warner, EMI et RealNetworks pour développer une plate-forme baptisée MusicNet (voir édition du 2 avril 2001). Deux camps s’affrontent donc pour l’instant, même si des passerelles existent. On peut ainsi relever qu’EMusic, dont le rachat par Vivendi Universal est sur le point d’être finalisé, figure parmi les partenaires de MyPlay. Mais cela ne va peut-être pas durer !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur