Vivendi s’empare de Gameloft : une version Clash of Clans en Bourse

BourseEntrepriseFusions-acquisitions
gameloft-opa-vivendi
1 1

La nouvelle configuration après l’OPA hostile permet à Vivendi de détenir la majorité du capital et des droits de vote de Gameloft. Comment va réagir la famille fondatrice Guillemot ?

La prise de contrôle de Gameloft par Vivendi est confirmée. Après l’OPA hostile, le groupe contenus (TV, cinéma, musique et maintenant jeux vidéo sur mobiles) de Vincent Bolloré détient 61,71% du capital et au moins 55,61% des droits de vote, selon l’Autorité des marchés financiers qui a émis un avis temporaire hier soir. Les résultats définitifs de l’OPA seront publiés le 2 juin.

Mais on peut s’attendre à une montée encore plus importante dans le capital de Gameloft. Le ralliement d’actionnaires importants comme Amber Capital avat déjà facilité la tâche mais ce n’est pas fini. « Vivendi devrait rouvrir l’offre dans dix jours pour compléter l’opération, comme c’est l’usage », selon Les Echos.

Comment va réagir Michel Guillemot (qui préside Gameloft) et les autres membres de sa famille fondatrice de la société d’édition de jeux sur mobile (représentant un bloc de 25%) ?

La nouvelle configuration tourne en leur défaveur. Néanmoins, la famille Guillemot attend une décision de la cour d’appel de Paris portant sur l’autorisation donnée à Vivendi par l’AMF pour lancer l’OPA sur Gameloft.

Hier, en fin de matinée, lors de son intervention au colloque NPA/Le Figaro , Arnaud de Puyfontaine, Président du directoire du groupe Vivendi, n’a pas évoqué l’évolution du dossier du rachat de Gameloft.

Il a surtout tenu un discours généraliste sur la stratégie numérique de Vivendi entre la musique (Universal), la TV (Canal+), la SVoD (Canal Play), la vidéo (Dailymotion), les salles de spectacle (Olympia) et la distribution de contenus numérique (prise de participation dans la FNAC).

Vivendi ne cache pas ses ambitions de monter également dans l’autre pépite de la famille Guillemot : Ubisoft. Le groupe de Vincent Bolloré détient actuellement 18% du capital de l’éditeur de jeux vidéo qui exploitent des franchises populaires comme Assassin’s Creed ou Lapins Crétins.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur