Vivendi lâche vraiment Maroc Telecom

Régulations
vivendi-vente-participation-maroc-telecom-etisalat

Avec la vente à Etisalat de sa participation dans Maroc Telecom (53% du capital), Vivendi récupère 4,2 milliards d’euros.

Vivendi se désengage définitivement du capital de Maroc Telecom.

Le groupe de communication français cède à Etisalat (provenant des Emirats Arabes Unis) sa participation de 53 % dans l’opérateur télécoms marocain.

Des négociations exclusives avaient été initiées fin juillet dans ce sens.

Montant de la transaction : 4,2 milliards d’euros en numéraire. L’opération devrait être finalisée “d’ici début 2014”.

“Cette cession s’inscrit dans la stratégie du Groupe qui consiste à recentrer et développer ses activités dans les médias et les contenus”, précise Vivendi dans un communiqué.

Néanmoins, il est précisé que “l’accord définitif est soumis à certaines conditions, en particulier l’approbation des autorités de régulation des pays où Maroc Telecom est implanté”.

Vivendi se sépare donc de l’un de ses trois piliers dans le monde des télécoms.

Le groupe ne cache son intention de se désengager progressivement de ce type d’activité.

Néanmoins, il n’est pas question de brader les actifs.

Ainsi, malgré une tentative de vente de GVT, l’opérateur brésilien restera finalement dans le giron de Vivendi. Tandis qu’en France, SFR devrait gagner en autonomie en vue d’une introduction en Bourse.

———————————

Quiz : Connaissez-vous vraiment SFR ?

——————————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur