Vivendi a pris possession de Gameloft avec son OPA

BourseEntrepriseFusions-acquisitions
vivendi-gameloft-OPA
4 18

Fin de partie ? Après la fin de l’OPA, Vivendi détient la majorité du capital de Gameloft, aux dépens de la famille fondatrice Guillemot. Il reste à connaître la nouvelle configuration de l’actionnariat.

Vivendi a probablement réussi son OPA sur Gameloft en disposant désormais de la majorité du capital de l’éditeur de jeux vidéos pour smartphones. L’opération boursière avait été lancée à la mi-février et elle s’est achevée vendredi.

La direction de Gameloft – en premier lieu son P-DG Michel Guillemot avec le soutien de sa famille fondatrice et actionnaire de la société – a tenté de freiner l’offensive. En vain.

Selon les Echos, le groupe de Vincent Bolloré détiendrait en ce début de semaine la majorité du capital de Gameloft à l’issue de son offre d’achat hostile. Faute de communication des deux principales parties concernées en ce lundi matin, on ignore la proportion réelle captée par Vivendi. Mais les jeux sont faits, selon le quotidien économique et financier.

L’OPA a pris un tournant décisif il y a dix jours. Le groupe de contenus numériques (cinéma-télévision-musique à travers Canal Plus et Vivendi) a trouvé un accord avec la société de capital-risque Amber Capital, troisième actionnaire de l’éditeur du m-gaming, en vue d’un ralliement à l’OPA. Ce qui a permis à Vivendi de s’approprier 44% de Gameloft (contre 30% auparavant).

La montée en puissance dans le capital s’est donc accélérée alors qu’un relèvement automatique de l’offre du groupe de Vincent Bolloré venait de se produire : la reprise des titres Gameloft sur le marché se faisait désormais à 8 euros par action (contre 7,20 euros précédemment).

On devrait en savoir plus sur la nouvelle configuration de l’actionnariat de Gameloft dans le courant de la semaine.

Parallèlement, Vivendi lorgne sur Ubisoft, la deuxième pépite des frères Guillemot, dans sa volonté d’intégrer l’édition de jeux vidéo dans ses activités stratégiques. Là aussi, il grignote progressivement des parts dans le capital.

Actuellement détenteur de 17,73% du capital, Vivendi chercherait d’abord à disposer d’une place dans le conseil d’administration d’Ubisoft. Une tactique plus douce pour accentuer son influence mais la manœuvre pourrait aussi aboutir à une OPA à moyen terme.

Crédit photo archive : Vincent Bolloré, Président du conseil de surveillance de Vivendi (Frederic Legrand – COMEO / Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur