VMware acquiert Boxer : un client de messagerie pour consolider AirWatch

Apps mobilesEntrepriseFusions-acquisitionsMobilitéStart-up
vmware-boxer
1 1

VMware va intégrer, dans l’offre de sa filiale AirWatch, les technologies de messagerie électronique issues du rachat de la start-up américaine Boxer.

Le rapprochement entre Dell et EMC a presque fait oublier celui entre VMware et Boxer.

L’annonce est intervenue mercredi dans le cadre du VMworld Europe. En une diapositive, Sanjay Poonen, vice-président et responsable de l’activité « End User Computing » chez VMware, a souhaité la bienvenue à Boxer dans sa division.

Le fournisseur de solutions logicielles pour le cloud et la virtualisation s’offre cette start-up américaine* qui fournit, depuis 2012, un client de messagerie compatible avec de nombreux protocoles et services.

Box, Dropbox, Evernote, Facebook, Gmail, iCloud, Outlook, Salesforce, Twitter, Yahoo… Une complétude qui a déjà séduit beaucoup de partenaires, dont Cyanogen pour sa ROM Android alternative.

Les équipes de Boxer vont rejoindre celles d’AirWatch, un spécialiste de la gestion des terminaux mobiles (MDM) dont VMware avait fait l’acquisition début 2014 pour 1,54 milliard de dollars.

Les premiers bénéfices de cette intégration sont attendus en 2016. Mais quelles jonctions peut-on espérer au juste, étant donné qu’AirWatch propose déjà un outil de messagerie avec agenda et gestion de contacts ?

Selon Noah Wasner, directeur technique de la division End User Computing, il s’agit de consolider l’offre existante en s’orientant vers une solution de gestion des informations personnelles (PIM) « mature pour les entreprises », avec une approche de type conteneur pour les questions de sécurité des apps mobiles.

Comme le note Silicon.fr, ce rachat illustre la position de VMware, qui fonctionne de façon indépendante et évolue sur les marchés publics, quand bien même EMC possède 80 % du capital. Ce schéma opérationnel devrait d’ailleurs être reconduit sous l’ère Dell.

* Boxer a levé environ 3 millions de dollars en trois années d’exercice. La start-up avait réalisé, en 2014, l’acquisition d’Enhanced Email ; ce qui lui avait permis de porter son offre sur Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur