Vnunet TV: A. Joyandet: “Les TIC jouent un rôle moteur en Afrique”

Mobilité

Dans le cadre d’un “Tour de France”, le secrétaire d’Etat à la Coopération et Francophonie s’exprime sur l’aide aux TIC dans les pays en voie de développement.

Quel rôle joue la France dans le développement des Technologies de l’Information et des Communications (TIC) au sein des pays en voie de développement ?

En marge d’un passage en Franche-Comté dans le cadre de son tour de France de la coopération décentralisée, c’est Alain Joyandet, secrétaire d’Etat en charge de la Coopération et de la Francophonie, qui a répondu brièvement à cette question dans une interview vidéo réalisée le 13 mars.

Le ministère des Affaires étrangères, dont dépend le secrétariat d’Etat Alain Joyandet, apporte son soutien logistique et financier à la coopération décentralisée. Autrement dit, aux projets de coopération mis en oeuvre entre des collectivités territoriales françaises et leurs homologues étrangères.

Si les aides se concentrent principalement sur le développement de l’économie et les ressources agricoles, les TIC commencent à prendre une place importante. Notamment dans l’éducation de la population, avec une priorité donnée aux enfants.

Pour preuve, le secrétaire d’Etat cite l’exemple de “Sénéclic“, une opération de réduction de la fracture numérique initiée par Dakar, capitale du Sénégal. Elle a été montée avec l’appui de la Ville de Besançon, à l’origine de Besançon.clic.

Ce projet vise à offrir aux enfants scolarisés à l’école primaire, un ordinateur multimédia doté des mêmes logiciels qu’à l’école, accompagné d’une formation aux outils informatiques pour les parents.

“Le ministère des Affaires étrangères et européennes a participé au financement de Sénéclic à hauteur de 200 000 euros environ répartis sur trois ans [260 000 euros selon des informations fournies par le ministère, ndlr], ce qui n’est pas négligeable puisque cela correspond à un tiers du coût total de l’opération”, indique Alain Joyandet.

Précisons toutefois qu’Alain Joyandet n’avait pas encore ses fonctions de secrétaire d’Etat en charge de la Coopération et de la Francophonie au sein du gouvernement lorsque ce soutien a été conclu.

Aujourd’hui, l’opération connait un vif succès en Afrique. A un tel point que de nombreuses demandes seraient arrivées à la Ville de Besançon pour étendre cette coopération avec d’autres territoires situés dans les pays en voie de développement…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur