Vnunet TV : Leo Apotheker (SAP) : ‘Combiner nos effort sur le marché des PME’

Cloud

Vnunet.fr a assisté à la conférence de presse dédiée au rapprochement de SAP et Business Objects. Premier volet : l’intervention du PDG délégué de l’éditeur allemand, grand rival d’Oracle.

Savez-vous combien de langues parle Leo Apotheker ? Cinq sur sa biographie officielle (néerlandais, anglais, français, allemand et hébreu). A l’occasion de la conférence de presse organisée à Paris lundi après-midi pour annoncer l’acquisition de Business Objects par le biais d’une OPA amicale, le PDG délégué de SAP AG, d’origine allemande, s’est donc exprimé en français. On avait oublié qu’il avait créé les filiales françaises et belges de SAP en 1995.

Pour justifier ce rapprochement, Leo Apotheker a évoqué les promesses du marché de la business intelligence (décisionnel), “une des priorités majeures des dépenses IT dans le futur”. Avec cette acquisition, SAP compte “générer des synergies, surtout en matière de revenus”. C’est un mariage de croissance et non de réduction de coûts”, assure le dirigeant de SAP.

Un rachat qui marque un point d’inflexion dans la stratégie ? Selon Leo Apotheker, il s’inscrirait plutôt dans la continuité. “SAP n’abandonne nullement sa stratégie de croissance organique, bien au contraire, nous la poursuivons vigoureusement”, s’est-il défendu. L’éditeur compte “passer à des champs applicatifs étendus: décisionnels, infrastructures et services.”

Logiquement, la première étape consistera à faciliter l’intégration des technologies : “40% des clients de BO clients de SAP”. Il s’agira d’offrir à leurs clients “un décisionnel clos” : analyse, action et retour de la performance de l’entreprise en temps réel. Un “cercle virteux” qu’il souhaite élargir au marché des PME “en combinant nos efforts”, assure le PDG délégué de SAP.

Pour consulter l’intervention intégrale de Leo Apotheker, rendez-vous sur Vnunet.TV.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur