Vnunet TV : Les opérateurs vont s’emparer des services mobiles sans contact

Mobilité

Vincent Poulbère, senior analyst chez Ovum, explique pourquoi la fièvre ‘”
Near Field Communication” va atteindre les opérateurs mobiles en Europe.

Orange se montre précurseur en lançant sa première offre commerciale de services mobiles sans contact début 2008 en ciblant la Communauté urbaine de Bordeaux. Lors de la présentation de ce dispositif le 27 juin dernier, Vincent Poulbère est intervenu en tant que senior analyst du cabinet d’études IT Ovum. “Orange effectue le premier lancement commercial en dehors de l’Asie”, souligne d’emblée l’expert. Il a rajouté que “le marché des services mobiles sans contact n’en était qu’à ses balbutiements.”

En s’appuyant sur la technologie Near Field Communication qui est recommandée par la GSM Association et qui est en cours de standardisation au niveau européen, Vincent Poulbère rappelle les points forts de cette norme : le ” potentiel d’applications qui peut être utilisé par une grande partie de la population grâce à sa simplicité d’usage” et la possibilité de ” développer des services différenciants en fonction des cibles clients”. Par exemple, les 15-25 ans pourront télécharger de la musique sur un mobile compatible NFC à partir de bornes déployées dans des magasins de vente de produits culturels.

Ovum parie sur une forte pénétration de cette technologie sur le marché européen. A l’horizon 2010-2011, le cabinet d’études IT estime qu’entre 20 et 30% des terminaux mobiles vendus en Europe supporteront les services mobiles sans contact.

Pour consulter l’interview vidéo de Vincent Poulbère en marge de la conférence de presse d’Orange à Bordeaux, rendez-vous sur le blog TV de Vnunet.fr.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur