Vnunet TV : Projet Mancoosi : “Proposer ce qu’il y a de meilleur lors du téléchargement d’un logiciel”

Cloud

Roberto Di Cosmo, professeur à l’Université de Paris-Diderot, contribue activement au projet R&D pour rendre le monde informatique plus efficace et plus transparent.

C’est l’un des projets R&D les plus audacieux menés au niveau européen : Mancoosi (acronyme de Managing the Complexity of the Open Source Infrastructure).

Soutenu par la Commission européenne dans le cadre du 7ème programme-cadre pour la recherche (Seventh Research Framework Programme ou (FP7), ce projet vise à développer des algorithmes et des technologies complexes afin de donner aux utilisateurs finaux d’ordinateurs le contrôle total de ce qui se passe sur leurs ordinateurs (téléchargements, mises à jour, sélection des composants…).

Une question d’efficacité et de transparence dans un monde informatique qui en manque beaucoup. Le projet Mancoosi, qui a pris le relais d’Edos à partir de 2008 et qui bénéficie d’une subvention de 4,4 millions d’euros, va s’échelonner sur une durée de trois ans.

Sur le salon Solutions Linux, Vnunet.fr a rencontré Roberto Di Cosmo, Professeur à l’Université de Diderot (Paris-VII) et spécialiste des sciences informatiques, qui est l’un des plus grands contributeurs de ce projet. En France, il est notamment soutenu par Mandriva. Sur le stand de l’éditeur français de solutions Linux, nous avons fait le point avec Roberto di Cosmo.

C’est l’un des projets R&D les plus audacieux menés au niveau européen : Mancoosi (acronyme de Managing the Complexity of the Open Source Infrastructure).

Soutenu par la Commission européenne dans le cadre du 7ème programme-cadre pour la recherche (Seventh Research Framework Programme ou (FP7), ce projet vise à développer des algorithmes et des technologies complexes afin de donner aux utilisateurs finaux d’ordinateurs le contrôle total de ce qui se passe sur leurs ordinateurs (téléchargements, mises à jour, sélection des composants…).

Une question d’efficacité et de transparence dans un monde informatique qui en manque beaucoup. Le projet Mancoosi, qui a pris le relais d’Edos à partir de 2008 et qui bénéficie d’une subvention de 4,4 millions d’euros, va s’échelonner sur une durée de trois ans.

Sur le salon Solutions Linux, Vnunet.fr a rencontré Roberto Di Cosmo, Professeur à l’Université de Diderot (Paris-VII) et spécialiste des sciences informatiques, qui est l’un des plus grands contributeurs de ce projet. En France, il est notamment soutenu par Mandriva. Sur le stand de l’éditeur français de solutions Linux, nous avons fait le point avec Roberto di Cosmo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur