Vnunet TV spécial Web08: Jamendo : “100 000 chansons en Creative Commons”

Mobilité

Pierre Gérard, co-fondateur de la plate-forme de musique de libre droit, précise la feuille de route de sa société.

Les majors et les distributeurs de musique réfléchissent très sérieusement à lever la barrière des digital right management (DRM) qui empêche une réelle interopérabilité des fichiers entres plates-formes de musique. Jamendo se montre plutôt fier de ne pas s’être trompé de voie.

Lancée en 2005 par trois Messins, le service en ligne propose désormais un catalogue de 100 000 titres d’artistes ou de groupes disponibles en licence Creative Commons. En juillet 2007, la société a réalisé une première levée de fonds.

Dans les couloirs de la session Web 08, Pierre Gérard aborde les prochaines grandes étapes de Jamendo mais aussi les relations que la plate-forme entretient avec les grandes maisons de disques et les sociétés de gestion des ayants droit comme la sacem. Ce n’est pas toujours une partie de plaisir.

Les majors et les distributeurs de musique réfléchissent très sérieusement à lever la barrière des digital right management (DRM) qui empêche une réelle interopérabilité des fichiers entres plates-formes de musique. Jamendo se montre plutôt fier de ne pas s’être trompé de voie.

Lancée en 2005 par trois Messins, le service en ligne propose désormais un catalogue de 100 000 titres d’artistes ou de groupes disponibles en licence Creative Commons. En juillet 2007, la société a réalisé une première levée de fonds.

Dans les couloirs de la session Web 08, Pierre Gérard aborde les prochaines grandes étapes de Jamendo mais aussi les relations que la plate-forme entretient avec les grandes maisons de disques et les sociétés de gestion des ayants droit comme la sacem. Ce n’est pas toujours une partie de plaisir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur