Vnunet TV : Systran : « Traduction automatique : nous ne craignons pas Google »

Cloud
0 0

Le fournisseur de solutions de traduction automatique sort Systran Enterprise Server 7. La technologie hybride du moteur a nécessité quatre ans de R&D.

Systran est un fournisseur de solutions de traduction automatique (52 paires de langues, 20 dictionnaires-métiers) pour le compte des entreprises. A l’occasion du dernier salon Documation qui s’est déroulé fin mars, cette société, qui a son siége social à La Défense-Paris et qui dispose d’une filiale à San Diego en Californie, a présenté sa nouvelle technologie de moteurs hybrides (linguistiques et statistiques) et son produit associé : la version 7 des serveurs de traductions (Systran Enterprise Server 7) qui est disponible depuis la mi-avril.

C’est un lancement important pour Systran car ses équipes R&D travaille depuis quatre ans sur ce moteur associant règles linguistiques et traitement statique pour l’apprentissage automatique à partir d etextes déjà traduits.

Avantage : le logiciel traduit avec beaucoup plus de précision des documents du même domaine. L’outil, qui s’intégre dans les workflow de publication sur les intranets des entreprises, devrait permettre aux traducteurs professionnels de gagner en productivité.

Cotée sur Euronext Paris – Compartiment et présidée par Dimitrios Sabatakakis, la société Systran a réalisé en 2008 un chiffre d’affaires de 7,65 millions d’euros, en recul de 13,6 % par rapport à 2007. Le résultat opérationnel courant ressort en « très légère perte » de 72 000 euros (contre un profit de 954 000 euros en 2007). Systran, qui affiche un effectif global de 65 personnes, consacre entre 20 et 25% de son chiffre d’affaires à la R&D.

A l’occasion du salon Documation, nous avons rencontré Pierre Bernassau, Directeur marketing de Systran pour la Zone Europe : quelles avantages technologiques ? quels objectifs avec Systran Enterprise Server 7 ? Quelle concurrence dans son segment d’activité (Google?) ? Découvrez l’interview de Pierre Bernassau en cliquant au centre du lecteur ci-dessous.

Le parcours atypique de Systran et ses déboires avec l’UE
Au-delà de la vision produits, Systran est une entreprise qui dispose d’un historique atypique. A l’origine, la technologie brevetée Systran (pour SYStem TRANslation) a été développée dans les années 60 en pleine guerre froide lorsque l’administration américaine avait besoin d’outils de traduction anglais-russe pour le compte de ses services de renseignements et militaires.
Progressivement, elle a été adoptée par les administrations publiques américaines et européennes. Ainsi, la Commission européenne et des institutions proche de l’organe exécutif européen utilisent 17 systèmes de traduction Systran.
Une dernière référence qui est difficile de mettre en avant compte-tenu « de l’important préjudice résultant de la violation de ses droits de propriété intellectuelle et de la divulgation de son savoir-faire par la Commission européenne », peut-on lire sur son dernier rapport financier annuel. La procédure judiciaire au niveau européen est toujours en cours.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur