VNUnetTV : l’envers du décor

Mobilité

Pour la 4ème Fête de l’Internet, Vnunet.fr a souhaité marquer le coup en vous donnant la parole. A Paris et en province (Lille, Bordeaux, Toulouse et Marseille), vous pouvez rencontrer des équipes de reporters pour livrer, devant la caméra, vos sentiments et impressions diverses sur Internet. Séquences que vous retrouvez ensuite sur notre site. Ce n’est pas du direct mais presque. Making of.

Le clap de départ vient de retentir, la caméra tourne (une petite DV aussi discrète que maniable), vous répondez aux questions du JRI (journaliste reporter d’images). Une fois l’enregistrement terminé, la cassette DV (digital video) est aussitôt transmise aux monteurs qui s’empressent de découper (virtuellement) la bande en séquences clés par rapport aux réponses données.

Une fois le montage terminé, la cassette est transmise aux techniciens chargés de l’encodage. Pour cela, il faut un magnétoscope DVCam relié à un ordinateur équipé du logiciel d’encodage RealProducer (de RealNetworks). Après un mixage rapide du son afin d’éliminer les parasites et compenser la perte des aigus générée par la compression, les techniciens lancent l’encodage. La séquence vidéo DV se transforme en temps réel en fichier RealVideo (.rm), format choisi pour la diffusion en ligne.

Parallèlement, les opérateurs saisissent, dans une base de données, les informations relatives à la séquence dont le pseudonyme de l’interviewé et le thème sur lequel porte sa réponse (“Mon site préféré”, “Le site de mes rêves”, “Je déteste Internet”…). La validation de ces informations génère un numéro qui référence le fichier vidéo. Cela permet notamment de pouvoir sélectionner en ligne le clip selon les critères de lieu, de thème ou par le Top 5.

Une fois le fichier vidéo référencé, il est transmis par FTP via une liaison ADSL au serveur Real de NetDirect, le prestataire vidéo. La société est française mais le serveur est hébergé aux Etats-Unis et dispose de 4 Go d’espace disque. De quoi mettre plus de 2 000 vidéos puisque chaque fichier pèse environ 1,5 Mo. La délocalisation du serveur ne pose pas de problème. NetDirect s’est assuré les services d’Akamaï qui, grâce à des serveurs cache disséminés un peu partout dans le monde, dont une cinquantaine en France (voir édition du 25 juillet 2000), duplique les vidéos au plus près de l’utilisateur (en général le fournisseur d’accès) et évite ainsi de saturer le serveur “hébergeur”.

Une quinzaine de minutes suffit entre la fin de l’interview et le moment où la vidéo est mise en ligne. Sur Paris, NetDirect a, pour la durée de la fête, élu domicile au Viaduc des Arts (12ème). C’est ici que toutes les cassettes vidéo, réalisées par les JRI (des élèves de l’école d’audiovisuel EICAR) dans différents lieux de la capitale, arrivent et sont traitées. NetDirect dispose d’une caméra, de deux bancs de montage et de deux encodeurs. En province, NetDirect a dépêché des équipes en camion vidéo équipé d’un matériel similaire. Environ 250 cassettes y sont attendues pour chacune des trois journées de la fête, rien que sur Paris. Alors, si vous souhaitez vous exprimer et connaître votre heure de gloire médiatique sur Internet, n’hésitez pas à vous rendre dans un des points de rendez-vous de VNUnetTV.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur