VoD : la menace Amazon se précise pour Netflix

E-commerceEntrepriseMarketing
amazon-netflix
2 5

Amazon s’aligne sur Netflix en créant, pour son service Prime Video, une offre indépendante proposée le modèle de l’abonnement mensuel.

Fin timing pour Amazon.

Ce dimanche, à la veille des résultats trimestriels de Netflix, le groupe e-commerce de Jeff Bezos est monté en puissance dans la vidéo à la demande (VoD) en créant une formule d’abonnement mensuel pour son service Prime Video.

Jusqu’alors accessible uniquement dans le cadre de l’offre Prime qui regroupe d’autres prestations telles que de la livraison prioritaire et de la musique en streaming, Prime Video* peut désormais être souscrit indépendamment, pour 8,99 dollars par mois, dans la lignée de tests effectués en mars avec l’opérateur télécoms américain Sprint.

Sachant que le catalogue de Netflix comprend des paliers entre 7,99 et 11,99 dollars, on a là un prix compétitif, d’autant plus que l’offre Prime – qui inclut Prime Video – peut dorénavant être elle aussi mensualisée, à 10,99 dollars (soit 131,88 dollars sur 12 mois, contre 99 dollars pour l’abonnement annuel, comme le note CNN).

Amazon pense-t-il disposer d’un répertoire de films et séries suffisamment important pour rivaliser avec Netflix ? La multinationale se fait en tout cas un devoir de rappeler, depuis plusieurs trimestres dans ses bilans financiers, les efforts consentis dans la production de contenus originaux.

On citera Chi-Raq, premier long métrage d’Amazon Studios réalisé par Spike Lee, mais aussi Mozart in the Jungle et Transparent, respectivement auréolés de deux et cinq Golden Globes, ainsi que The Man in the High Castle, série la plus visionnée sur Prime Video pendant la période des fêtes de fin d’année 2015.

Amazon s’est aussi offert les droits du prochain Woody Allen, tout en s’associant au studio américain Lionsgate – déjà producteur d’Orange is the New Black pour Netflix – autour d’une série TV Time of Out Mind inspirée de la vie de Bob Dylan.

Prochain gros rendez-vous sur le chemin de cette « oscarisation » dont rêve Jeff Bezos : la 69e édition du Festival de Cannes, du 11 au 22 mai prochains. Amazon aura quatre films dans la sélection officielle, dont Cafe Society, qui ouvrira les festivités.

* Hors États-Unis, la base clients de Prime Video a presque doublé entre fin 2014 et fin 2015. Amazon a prévu de produire 16 films cette année… et de maintenir le rythme par la suite. Du côté de Netflix, on prévoit de proposer 600 heures supplémentaires de contenus originaux en 2016, l’accent étant mis sur des films et séries « localisés », à l’image de Marseille, qui met en scène Gérard Depardieu.

Crédit photo : Hadrian – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur