VoD : Netflix à l’assaut de l’Amérique du Sud, l’Europe attendra

Cloud

Le spécialiste américain de la VoD Netflix a annoncé que son service serait bientôt disponible en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Il pourrait débarquer en Europe l’an prochain.

(Update 06/07/11 à 20:00) Le spécialiste de la VoD Netflix sort des Etats-Unis pour tenter une incursion dans 43 nouveaux pays d’Amérique du Sud et des Caraïbes, avec des offres en espagnol et portugais, en plus de l’anglais.

L’extension sera réalisée d’ici la fin de l’année.

Galvanisé par le succès rencontré aux Etats-Unis et à l’heure de l’arrivée des TV connectées, le service de vidéo à la demande veut étendre son influence.

Outre-Atlantique, Netflix recense 23,6 millions d’abonnés, et dispense une offre de VoD à 7,99 dollars par mois pour un accès illimité en streaming à son catalogue qui compte plusieurs dizaines de milliers d’œuvres originales.

Netflix pourrait également débarquer en Europe à l’horizon 2012, d’abord sur le marché espagnol. Mais rien n’est joué.

En tout cas en France, le marché de la vidéo à la demande n’est guère florissant.

Pour tenter de redynamiser ce marché, Videofutur a récemment annoncé sa nouvelle offre Pass Duo, combinant VoD et DVD à 6,99 euros par mois.

Toutefois, l’implantation de Netflix en France laisse dubitatif certains experts.

A l’image de Gilles Fontaine, Directeur général adjoint de l’Idate.

En marge de la présentation d’une nouvelle étude sur la télévision du futur, il avait souligné les obstacles qui se dressent sur le chemin d’un Netflix.

“Aujourd’hui, il est donc difficile d’envisager l’émergence d’un service de vidéo à la demande par abonnement à la Netflix qui par exemple viendrait se positionner juste après Canal+”, a-t-il précisé à l’AFP.

En outre, en France, le spécialiste américain de la VoD pourrait rencontrer quelques déconvenues lors de la négociation des droits de diffusion.

Aller obtenir aujourd’hui pour Netflix les droits des programmes récents en Europe va être compliqué”, estime Gilles Fontaine, car la France serait “le pays où la partie cinéma de la chronologie des médias est la plus stricte et réglementée”.

Néanmoins, une arrivée de Netflix en Europe (via le marché britannique ?) à l’horizon 2012 n’est pas exclue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur