VoD : Netflix perd son allié de poids Starz

Marketing

Après avoir signé un accord initial en 2008, Netflix et Starz se séparent. Un coup dur pour la plate-forme de vidéos à la demande, qui comptait sur les contenus de divertissement du groupe audiovisuel (propriété de Liberty Media).

Aux Etats-Unis, le partenariat qui courait entre Netflix et Starz Entertainment touche à sa fin. Et tout renouvellement semble exclu.

L’accord expire fin février 2012.

De quoi amputer d’un grand nombre de titres disponibles sur la plate-forme phare de vidéos à la demande.

Propriété du groupe Liberty Media, Starz constitue un groupe audiovisuel important dans le monde du divertissement (bouquets de 17 chaînes premium, production de programmes, distribution…).

“Cette décision est en ligne avec notre stratégie : protéger la valeur de notre marque en conservant des prix et des packaging appropriés pour notre contenu exclusif et précieux”, a déclaré Chris Albrecht, Président et CEO de Starz, cité dans le communiqué.

L’accord entre les parties remontait à 2008. Le courtier Morgan Keegan considérait en 2010 que Starz était à l’origine de la moitié des 30 titres les plus populaires diffusés sur Netflix.

Ce non-renouvellement intervient en pleine modification tarifaire de l’offre Netflix.

L’offre sera désormais divisée en deux forfaits plus onéreux qu’à l’origine.

Le service VoD aux 25 millions d’abonnés proposait auparavant un abonnement facturé 9,99 dollars par mois, octroyant au souscripteur un accès illimité au catalogue en ligne (adjoint à la location de DVD livrés par la Poste).

Désormais, les deux options sont séparées et affichées chacune à 7,99 dollars. Pour qui souhaite conserver la formule intégrale, la cotisation mensuelle s’élève à 15,98 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur