VOD : Netgem met en boîte Glowria

Mobilité

Le fournisseur de solutions technologiques pour la TV numérique acquiert le prestataire mi-loueur de DVD en ligne mi-distributeur de vidéos à la demande.

Netgem a trouvé du contenu vidéo pour alimenter ses boitiers de télévision numérique. En fin de semaine dernière, le fournisseur de solutions technologiques pour la télévision numérique a annoncé l’acquisition de la société Glow Entertainment Group, qui exploite le service Internet Glowria.fr, à la fois loueurs de DVD et distributeurs de vidéos à la demande (VOD).

Comment justifier cet accord “contenant-contenu” ? Netgem explique que la plate-forme de Glowria sera “très utile pour les créneaux les plus porteurs du développement de la télévision numérique, la VOD, la haute définition et la TNT”.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Tout juste précise-t-on que “l’opération valorise la société Glowria entre 17,7 millions d’euros et 18,9 millions d’euros selon le niveau des apports”. Pour les actionnaires de Glowria (essentiellement des fonds d’investissement comme Seventure (Groupe Natixis), Crédit Agricole Private Equity et Mousse Partners),

ce rapprochement leur ouvre les voies du capital de Netgem. A la fin de l’opération, ils détiendront une participation située dans une fourchette 14% et 14,6% de la société IPTV cotée au Nouveau marché de la Bourse de Paris.

VOD : un marché en croissance

Mi-juillet, Glowria avait effectué une levée de fonds de 6,1 millions d’euros. Une opération de renflouement intervenue sur fond de départ du fondateur du service Mihaï Crasneanu remplacé par Eric Caen à la tête de la société. Glowria, qui avait commencé à élargir ses activités en Allemagne, recensait à cette époque 35 000 clients à ses services de divertissement numérique.

Outre la vente directe de DVD ou de VOD, Glowria s’est également fait une place sur le marché en proposant sa plate-forme en marque blanche à des opérateurs comme Neuf Cegetel, Fnac, Dartybox, SFR ou Allociné. Elle a également noué des accords plusieurs grandes maisons de production ou de distribution vidéo comme Warner Bros, Universal, Sony Pictures, Paramount, EuropaCorp, Pathé, TF1, M6, MTV, Cartoon Networks …

Au troisième trimestre 2006, le marché de la vidéo à la demande a progressé de 25,4% par rapport à la période précédente, selon un récent baromètre des cabinets d’études GfK et NPA Conseil. Sur les neuf premiers mois de l’année, 5,8 millions de visionnages ont été payants, représentant un chiffre d’affaires de 19,9 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur