VoD : qui donc pourra incarner le Netflix à la française ?

Marketing

Alors que Netflix aurait fixé à début 2012 son arrivée en Europe, les concurrents français affinent déjà leurs offres. Avec Canal+ ou encore Dailymotion, les tarifs avoisineraient les 10 euros par mois, pour des forfaits illimités.

Netflix, la star de la vidéo à la demande devrait faire son show en Europe à compter de l’année prochaine. Mais la concurrence n’est pas encore prête à s’incliner à ses pieds.

Les choses s’accélèrent, voire s’enveniment, dans le monde de la VoD. De Free à Canal+, chacun affûte ses offres pour se poser en alternative à la célèbre plate-forme américaine Netflix.

Videofutur a lancé les hostilités en début d’année, avec son service PassDuo, offrant à ses souscripteurs de la vidéo à la demande ainsi que la location en parallèle de DVD et de Blu-ray.

Dailymotion est lui aussi dans les starting-blocks. La plate-forme de diffusion de vidéos a clairement affirmé sa volonté de lancer à la fin de l’année une offre de streaming  (films, séries et documentaires).

Toutefois, deux acteurs se font plus particulièrement désirer. Leurs forfaits pourraient contribuer à démocratiser l’illimité, en détonateur d’une vidéo à la demande encore caractérisée par les tarifs élevés de ses formules de location à l’unité.

Le premier larron se nomme Free. Son ébauche de service n’a pas rencontré le succès escompté, la faute à un catalogue insipide, peu actualisé.

Basé sur l’initiative conjointe de Jean-David Blanc et Patrick Holzman, fondateurs d’Allociné, le projet Free Home Video devra composer avec les ambitions de Canal+.

La chaîne cryptée compte en effet inaugurer cet automne une banque de plus de 10 000 films et séries accessibles en illimité, moyennant un abonnement au mois, pour environ 10 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur