Vodafone prêt à lâcher du lest sur SFR ?

Cloud

Selon le Sunday Times, Vodafone pourrait céder la part minoritaire qu’il détient dans SFR. Cela tombe bien. Le groupe Vivendi voudrait disposer de 100% du capital de l’opérateur télécoms français.

Vodafone pourrait vendre sa participation dans SFR, Selon le Sunday Times.

Vittorio Colao, P-DG de l’opérateur aux activités mondiales (d’origine britannique), aurait pris la décision de céder sa part minoritaire de 44% dans l’opérateur télécoms français. SFR est majoritairement détenu par le groupe français Vivendi.

Les premières estimations “de sortie” sont avancées. Selon le journal britannique, Vodafone pourrait obtenir 8,4 milliards d’euros en se désengageant de SFR. En l’état actuel, ni Vodafone, ni SFR/groupe Vivendi n’ont émis de commentaires officiels.

Néanmoins, dans une interview des Echos en date du 1er septembre, Jean-Bernard Lévy, Président du groupe Vivendi, ne cachait pas son intention d’obtenir 100% du capital de SFR, qui est le deuxième opérateur télécoms français derrière France Telecom – Orange.

Pour acquérir la proportion restante du capital de SFR, le groupe français “télécoms-médias” peut compter sur la “manne” liée à la vente de sa part dans le groupe américain NBC Universal (7,6%) qui devrait être bouclée en deux étapes (fin septembre et fin 2010).

Une opération de cession qui pourrait lui rapporter 5,8 milliards de dollars (4,57 milliards d’euros) au total si tout se passe comme prévu.

Le retrait de Vodafone dans le capital de SFR pourrait faire partie d’une stratégie plus globale de retrait dans des actifs jugés non stratégiques.

Ainsi, la semaine dernière, l’opérateur britannique a cédé sa participation de 3,2% dans China Mobile pour 5,2 milliards d’euros.

La question de son maintien dans l’opérateur américain Verizon Wireless (45%) resterait en suspens.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur