Conduite autonome : Lyft et nutoNomy s’associent dans la recherche

AccessoiresPoste de travail
lyft-nutonomy

Lyft, app de mise en relation de chauffeurs VTC avec des clients, scelle un accord R&D avec la start-up nuTonomy issue du MIT et dédiée aux logicielles pour la conduite autonome.

Lyft, le principal concurrent d’Uber aux Etats-Unis dans la mise à disposition d’une app de transport pour les chauffeurs VTC, a trouvé son partenaire de référence dans la conduite autonome :  nuTonomy

Cette start-up, co-fondée par Karl Iagnemma et Emilio Frazzoli, est une émanation du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Elle développe des logiciels dédiés aux véhicules autonomes.

L’an passé, on avait repéré nuTonomy à Singapour avec une expérimentation avec une Renault Zoé (dupliquée à Boston), qui devrait aboutir à un véritable de service de conduite autonome disponible en 2018.

Avec ce partenariat R&D scellé avec Lyft côté USA, l’objectif est d’avancer ensemble dans une phase pilote avec des batteries de tests dans une courbe d’apprentissage : exploitation des données, feedback des usages, fonctions innovantes, obstacles technologiques à identifier lors des parcours sur les voies publiques…

Il n’y a pas d’exclusivité : le mois dernier, Lyft a annoncé accord avec Waymo (la branche conduite autonome de Google dans le holding Alphabet).

Début 2016, General Motors a investi 500 millions de dollars dans Lyft avec pour objectif de déployer des modèles Chevrolet Bolt sans conducteur disponibles via la plateforme VTC.

Lyft préfère donc s’appuyer sur des partenaires de confiance pour prendre position dans la conduite autonome.  Tandis que son concurrent Uber s’implique davantage dans la R&D pour disposer de sa propre flotte à terme.

Mais, selon John Zimmer et Logan Green, co-fondateurs de Lyft, la majorité des courses commandées via leur app favorisant la mobilité urbaine seront réalisées sans chauffeur à l’horizon…2021.

(Crédit photo : nuTonomy)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur