Voiture autonome : route commune pour Uber et Fiat ?

Apps mobilesMobilité
uber-fiat-chrysler
2 5

Dans ses travaux sur la voiture autonome, Uber se serait rapproché de plusieurs constructeurs automobiles, dont Fiat Chrysler.

Uber et Fiat Chrysler, ensemble pour la voiture autonome ?

Les deux sociétés entretiendraient des discussions dans ce sens, à en croire le Wall Street Journal, qui en réfère à des sources dites « proches du dossier ».

Du côté d’Uber, on se serait rapproché, ces dernières semaines, d’autres constructeurs.

Pour ce qui est de Fiat Chrysler la direction avait réaffirmé, le mois dernier, sa volonté de collaborer avec des entreprises high-tech sur le développement de technologies pour l’automobile. Une ambition qui s’est déjà traduite par un accord avec Google autour de la prochaine version du minivan Pacifica Hybrid.

Avec la Silicon Valley comme centre névralgique, les lignes bougent dans un jeu d’alliances qui a vu Apple investir 1 milliard de dollars dans Didi Chuxing (rival chinois d’Uber) ou encore General Motors injecter 500 millions dans Lyft (autre concurrent dans le secteur VTC, basé aux États-Unis).

À l’heure où les législateurs – en tête desquels l’ONU, qui a enclenché une procédure de modification de la Convention de Vienne – commencent véritablement à se saisir du phénomène, Uber s’imagine proposer un jour son service de transport sans chauffeurs.

Le recours à des voitures autonomes permettrait d’abaisser le prix des courses. Selon les analystes de Barclay’s, un trajet en berline reviendrait 6 fois moins cher. La différence serait encore plus importante dans le cadre d’un covoiturage. Et le modèle pourrait être répliqué pour la livraison. Des discussions auraient d’ailleurs eu lieu avec Amazon.

Uber avait véritablement lancé ses travaux sur la voiture autonome l’année passée, en s’attachant l’expertise de plusieurs chercheurs de l’université de Carnegie Mellon et en ouvrant, à Pittsburgh (Pennsylvanie), un centre d’expérimentation.

Google aussi pourrait monter son laboratoire dédié. Ce serait dans la baie de San Francisco, sur près de 400 ares. Apple viserait deux fois plus de surface pour son propre complexe.

En France, le Gouvernement aborde aussi la question des voitures autonomes, dans le cadre du dispositif « Mobilité 3.0 », destiné à favoriser la structuration des acteurs du domaine de la mobilité intelligente.

Sur la partie voiture autonome, des autorisations d’un an sur les réseaux extensifs sont délivrées depuis le printemps 2015 au titre des immatriculations de type « W garage ». Une ordonnance doit être publiée avant la mi-août, en application de la loi relative à la transition énergétique, pour instituer un type de dérogation plus spécifique.

Crédit photo : Pincasso – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur