Voiture connectée : IBM et PSA Peugeot Citroën parlent big data

Big dataBusiness intelligenceData-stockageGestion réseauxRéseaux
psa-ibm
1 11

IBM et PSA Peugeot Citroën élargissent pour 7 ans leur partenariat visant à développer des services connectés pour les véhicules.

Dépasser les applications pour smartphones, la navigation et l’assistance routière en touchant à la ville intelligente à travers les réseaux de services et de transport ou encore les commerces : c’était l’objectif du partenariat annoncé l’année passée par IBM et PSA Peugeot Citroën dans le domaine du véhicule connecté.

Cet accord est aujourd’hui élargi pour une durée de 7 ans. Les deux groupes commercialiseront des offres déjà disponibles et travailleront à la conception d’une nouvelle génération de solutions techniques. Un centre de recherche a été ouvert pour l’occasion à Paris.

En « approfondissant leur coopération » au niveau mondial, IBM et PSA Peugeot Citroën cherchent à accompagner divers acteurs de l’économie de l’Internet des objets dans l’analyse en temps réel des données en provenance des véhicules connectés. Mais aussi d’équipements comme les téléphones mobiles et d’éléments extérieurs tels que la signalisation, dans l’optique d’améliorer sécurité et confort.

Dans la pratique, le deuxième constructeur automobile européen – derrière Volkswagen – s’appuie sur les solution Big Data & Analytics et MobileFirst de son partenaire américain.

Il en résultera, d’une part, des services à destination des conducteurs et des passagers. De l’autre, une offre à vocation BtoB, autour notamment de la maintenance préventive et de la gestion du trafic.

Sur ce dernier point, il est question d’un « service évolué de communication » avertissant en direct les automobilistes des travaux sur la route, des déviations, des embouteillages ou encore des pics de pollution. Un potentiel qui réside dans l’alliance des capteurs intégrés dans les véhicules et de ceux installés dans les « Smart Cities ».

IBM développe déjà de tels outils avec d’autres industriels du secteur automobile. Illustration avec ce partenariat qui le lie depuis 2013 à l’Allemand Continental AG (spécialistes des pièces automobiles) autour d’une plate-forme devant permettre, entre autres, d’anticiper des bouchons.

Crédit photo : FabrikaSimf – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur