Une voiture volante électrique ? Larry Page (Google) monte une usine

Mobilité
google-larry-page-voiture-volante
3 4

Le co-fondateur de Google a investi dans deux start-up californiennes qui planchent sur des concept de voitures qui volent.

Une voiture volante chez Google ? « Pourquoi pas »…C’était la confidence de Sergey Brin, co-fondateur de Google en charge du labo le plus secret de la firme, esquissée lors d’un super reportage dans le Googleplex californien publié dans Le Point en mai 2015. La perspective devient concrète selon une nouvelle enquête de Bloomberg, qui a eu accès à des plans de conception.

Larry Page, l’autre co-fondateur de Google (et CEO du holding Alphabet), a bel et bien ce type de projet en tête qu’il poursuit à titre individuel en s’appuyant sur des ressources externes.

A travers la start-up californienne Zee.aero dont la création remonte à 2010, il aurait discrètement investi 100 millions de dollars sur la conception d’un petit avion électrique qui peut s’envoler et atterrir dans une position verticale…Ce qui ressemble bigrement à l’idée de l’ébauche d’une voiture volante (« a flying car »).

En interne, on ne cite pas nommément Larry Page. On le surnomme GUS. L’effectif de Zee.aero est désormais passé à 150 personnes.

Parallèlement, une autre start-up Kitty Hawk, fondée en 2015 et installée tout près du Googleplex, travaille également de son côté sur le design d’une voiture volante en concurrence ou en complément du projet Zee.aero.

Esprit Google, es-tu là ? On trouve à la tête de Kitty Hawk un certain Sebastian Thrun, que Bloomberg présente comme le parrain du programme Google Self-Driving Car (voiture autonome). Prochaine étape : une voiture volante 100% automatique ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur