Voitures autonomes : le gouvernement prend la route

LégislationMobilitéRégulations
voiture-autonome-ordonnance-france
3 1

Un projet d’ordonnance a été présenté en conseil des ministres pour favoriser des tests de voitures autonomes en circulation sur les routes

Le gouvernement est conscient qu’il faut adapter la législation française au développement technologique des voitures autonomes. A travers la loi de Transition énergétique, il propose de faciliter les expérimentations dans ce sens sur les routes.

Ségolène Royal et Emmanuel Macron, ministres respectivement en charge de l’environnement (avec le domaine du transport sous sa tutelle) et de l’industrie, viennent de présenter en conseil des ministres un projet d’ordonnance pour laisser davantage de flexibilité aux constructeurs automobiles dans leurs projets de véhicules à délégation de conduite.

Un segment stratégique pour ce secteur industriel, perçu comme une « révolution de la mobilité », que l’on peut suivre sous le prisme des avancées technologiques aux Etats-Unis. En particulier à travers le Self-Driving Car Project de Google mais aussi les fonctions de pilotage automatique développées par Tesla.

A travers l’article 37 de la loi de Transition énergétique, le gouvernement peut édicter des mesures « afin de permettre la circulation sur la voie publique de véhicules à délégation partielle ou totale de conduite, qu’il s’agisse de voitures particulières, de véhicules de transport de marchandises ou de véhicules de transport de personnes, à des fins expérimentales, dans des conditions assurant la sécurité de tous les usagers […]. »

Cette ordonnance s’inscrit dans la feuille de route du plan industriel « Véhicule Autonome » du programme de la Nouvelle France Industrielle (dont les fondations remontent pour que notre pays soit « pionnier » dans la conception du véhicule autonome pour tous.

Les constructeurs français ont commencé à monter des projets dans ce sens comme PSA qui testent des modèles C4 Picasso autonome sur les routes et autoroutes depuis un an, selon Les Echos. Renault a également pris position avec le projet NEXT TWO, qui représente « sa vision de la voiture autonome et connectée ».

(Crédit photo : Renault)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur