Conduite autonome : Waymo et Avis font route commune

Mobilité
waymo-avis-conduite-autonome

Waymo, la branche de la conduite autonome d’Alphabet/Google, a noué une alliance avec le loueur de véhicules Avis dans le cadre d’un projet pilote dans l’Arizona.

Waymo, la branche d’Alphabet/Google dans la conduite autonome, a conclu un partenariat stratégique avec le groupe Avis pour la gestion de sa flotte de véhicules sans conducteur.

La centaine de véhicules autonomes de type Fiat Chrysler Pacifica exploités à Phoenix (Arizona) sont concernés. Sachant que Waymo prévoit d’étendre cette flotte à 600 unités au niveau local à moyen terme.

Ce projet pilote, initié en avril,  permet aux habitants de la ville de Phoenix d’utiliser ses voitures autonomes de manière gratuite et illimitée.

Le groupe de location de voitures Avis gèrera cette flotte de véhicules en assurant leur gardiennage sur ses parkings (protection des véhicules contre la pluie par exemple) ainsi que leur entretien (vidange, changement des pneus, nettoyage…).

Waymo restera propriétaire des véhicules mais la prestation de la gestion de la flotte fera l’objet d’un accord commercial avec Avis. Les modalités financières n’ont pas été révélées. Le partenariat s’échelonnerait sur plusieurs années, sans notion d’exclusivité toutefois.

De manière laconique, John Krafick, CEO de Waymo, a ainsi déclaré que « l’une des choses merveilleuses à propos de partenariats comme celui-ci est qu’ils sont ouverts « .

Pour Avis, la signature de cette alliance est tout autant cruciale puisqu’il permet au groupe de location de voitures d’appréhender le segment de la conduite autonome.

« Cela montre simplement que nous pouvons étendre notre activité à la gestion de flotte en tant que service », a ainsi déclaré Larry D. De Shon, CEO d’Avis.

Le groupe de location de voitures avait avancé de son côté en matière de moyens alternatifs de mobilité urbaine. En effet, en 2013, Avis a mis la main sur Zipcar, un service d’autopartage qui compte plus d’un million de membres.

Principalement localisé dans les grandes zones urbaines, ce réseau Zipcar pourrait aussi expliquer l’intérêt de Waymo vis-à-vis d’Avis, estime Bloomberg.

Waymo explore différents modèles économique autour de sa flotte de véhicules, comme la demande de courses (à l’instar d’Uber), la logistique (livraisons de colis) et même la vente de voitures autonomes aux consommateurs.

Parallèlement, la branche dédiée à la conduite autonome du holding Alphabet (ex-Google Self-Driving Car) a également tissé des liens avec Lyft (concurrent d’Uber) et Honda Motor, en plus des constructeurs Fiat Chrysler et Toyota (pour des modèles de sa marque de luxe Lexus).

(Crédit photo : Waymo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur