Voitures connectées : Google veut imposer Android dans l’automobile

CloudMobilitéOS mobiles
android-open-automotive-initiative-google

Sous l’étendard Open Automotive Alliance, Google érige une coopération pour étendre l’écosystème Android au secteur automobile. Quatre constructeurs approuvent : Audi, GM, Honda et Hyundai.

Google s’associe à 4 constructeurs automobiles pour pousser l’initiative Open Automotive Alliance (OAA) visant à promouvoir Android comme système embarqué dans les voitures connectées. Cette alliance a été dévoilée à l’occasion du CES 2014.

Nvidia, concepteur de puces graphiques qui montent sur le thème de la mobilité, a également rejoint les rangs de cette coalition techno-automobile. Il a déjà annoncé une version de sa nouvelle puce Tegra K1 conçue pour les automobiles. En sachant que des puces Nvidia sont déjà intégrés dans 4,5 millions de véhicules.

De quels groupes automobiles parlons-nous ? Audi, General Motors, Honda et Hyundai. Les projets vont démarrer dans le courant de l’année 2014. Sachant qu’un constructeur comme Audi a déjà embarqué des fonctions Google sur sa plateforme de services embarqués dans son modèle A3. L’alliance Google – Audi avait été repérée par le Wall Street Journal, juste avant le CES. Mais c’était juste le bout de la lorgnette.

Comme son nom l’indique, l’Open Automotive Alliance vise à promouvoir une stratégie d’ouverture dans le monde de la connectivité dans le secteur automobile sous l’étendard Android. Tout en prenant en compte la dimension de la connectivité (4G). Un peu comme Google avait enclenché la dynamique avec les fabricants de smartphones (via l’Open Handset Alliance datant de 2007).

“Ce modèle de développement ouvert avec une plateforme commune permettra aux constructeurs de mettre plus facilement à disposition la technologie de pointe à leurs conducteurs clients, et créer de nouvelles opportunités pour les développeurs pour offrir des expériences puissantes pour les conducteurs et les passagers d’une manière sûre et évolutive”, expliquent les instigateurs.

Au nom de Google, Sundar Pichai, Senior Vice-President pour Android, Chrome et les applications, souligne que “des millions de gens sont déjà habitués à Android et ses usages au quotidien”. Forcément, quand on détient une part de marché de 81,9% sur les OS smartphones (Gartner, troisième trimestre 2013), cela aide.  “L’extension de la plateforme Android dans le secteur automobile permettra à nos partenaires industriels d’intégrer plus facilement les technologies mobiles dans les véhicules dans une approche familière et de fluidité afin que conducteurs puissent se concentrer sur la route.” Une manière de sortir de son mode prototype avec la Google Car qui roule sans conducteur et de se rapprocher plus significativement au secteur de l’industrie automobile.

Pour le démarrage, il s’agit essentiellement d’une initiative américaine. Aucun constructeur français ne participe au démarrage de l’Open Automotive Alliance. Google indique que des contacts ont été établis avec des agences gouvernementales comme la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA, équivalent de la Sécurité Routière en France).

Quiz : Incollable sur Android ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur