Voix sur IP : Mandriva 2006 intègre Skype

Cloud

Les utilisateurs de la distribution Mandriva 2006 peuvent utiliser le logiciel de voix sur IP à partir de leur ordinateur sous Linux.

Mandriva vient d’annoncer son partenariat avec le spécialiste de la voix sur IP Skype Technologies. L’éditeur intègre l’application de télécommunication (messagerie instantanée, téléphonie, visiophonie) dans ses distributions Mandriva Linux 2006, disponibles depuis le mois d’octobre dernier (voir édition du 18 octobre 2006). “Il s’agit de l’annonce officielle du partenariat”, précise-t-on au service de communication de Mandriva, “même si celui-ci a été signé depuis longtemps”.

Mandriva tente visiblement de profiter de l’effet médiatique autour du logiciel de VoIP qui, ces derniers temps, est porté aux nues . Depuis le lancement du service de visiophonie (voir édition du 1er décembre 2005) et l’acquisition de la société par eBay (voir édition du 12 septembre 2005), nombreux sont les constructeurs à annoncer des produits (webcams, casques-micros, téléphones USB…) compatibles avec Skype. Dans ces conditions, et à l’approche de Noël, Mandriva aurait tort de se gêner.

Du propriétaire dans du libre

Pourtant, il s’agit d’une solution propriétaire, qui n’est par ailleurs pas exempte de problèmes de sécurité (voir édition du 27 septembre 2005). On peut donc se demander ce qu’une application de communication basée sur un protocole propriétaire vient faire dans une solution open source. “Skype n’est pas le seul logiciel propriétaire dans Mandriva”, précise Kadjo N’Doua, responsable de la communication. “Nous diffusons également Acrobat Reader d’Adobe ou le plug-in Flash de Macromedia. Mais ces logiciels n’entrent pas dans le cadre de la licence libre et leur code n’est pas diffusé.”

Certes, mais il s’agit d’applications aujourd’hui quasiment incontournables pour naviguer sur le Web. Skype n’est pas la seule application de VoIP existante, d’autant que certaines exploitent le protocole ouvert SIP comme Wengo ou Google Talk. “Skype est incontournable sur ce marché et son antériorité a joué dans les discussion avec ses créateurs”, soutient le porte-parole de Mandriva, “mais la réflexion autour de Wengo ou Google Talk n’est pas exclue.” Mandriva pourrait donc, à l’avenir, multiplier les partenariats avec d’autres éditeurs de solutions de voix sur IP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur