Voix sur IP : Yahoo déclenche la guerre des prix pour rattraper Skype

Mobilité

La dernière version du logiciel de communication de Yahoo introduit des nouvelles fonctionnalités de VoIP et des tarifs agressifs.

Yahoo s’apprête à mener sa première réelle offensive pour contrer l’influence de Skype dans le domaine de la voix sur IP (VoIP). En juin dernier, le portail Internet avait donné un premier signal dans ce sens en acquérant Dialpad, un spécialiste du secteur de la VoIP dont l’offre tarifaire se montrait déjà très compétitive (voir édition du 15 juin 2005).

La direction américaine du groupe Internet a annoncé qu’elle allait renforcer considérablement ses fonctionnalités VoIP à l’occasion du lancement prochain de la nouvelle version de Yahoo Messenger.

Appels vers des postes fixes ou mobiles

Tout d’abord, l’option Phone Out, équivalente du service Skype Out, va proposer des appels d’u ordinateur vers des téléphones fixes ou mobiles. Pour les Etats-Unis, les communications locales et nationales seront facturées 0,01 dollar par minute. Pour les appels vers l’étranger, un tarif de 0,019 dollar par minute sera proposé pour un ensemble de 30 pays (incluant la France).

L’autre nouvelle option, Phone In, permet de disposer d’un numéro de téléphone rattaché à son compte Yahoo Messenger afin de pouvoir être joint par des correspondants appelant d’un téléphone fixe, pour un coût de 2,99 dollars par mois ou 29,90 dollars l’année. Il est possible de souscrire à plusieurs numéros de téléphone locaux, ce qui peut se révéler pratique pour les voyageurs.

Une personne émettant un appel vers un client Phone In sera toujours facturée sur la base d’une communication locale, quelle que soit la localisation physique du destinataire. Les économies avec le service de Yahoo sont plus palpables sous cet angle : un client Phone In, qui s’engage sur un an, gagne 5 dollars sur l’année par rapport à l’équivalent Skype In.

Problème de positionnement

Autant de nouveautés qui devraient animer le petit monde de la voix sur IP alors que Skype a lancé la semaine dernière une déclinaison vidéo de son service (voir article du 1er décembre 2005). “Il existe une certaine frustration au sein de Yahoo à propos de la domination de Skype dans le domaine de la voix sur IP alors que le portail propose des appels de PC à PC depuis cinq ans et des communications en visiophonie depuis plusieurs années également”, estime Jan Dawson, analyste chez Ovum, un cabinet européen d’études IT.

“La vraie question est de savoir si Yahoo ne devrait pas se repositionner entièrement en tant que fournisseur de voix sur IP pour mieux contrer Skype et mettre à l’écart son profil d’empereur du Net”, précise l’expert.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur