Vol de données Orange : une affaire plus délicate que prévu

Cloud
orange-attaque-systeme-messagerie-vol-donnees-personnelles

Selon Libération, c’est la DCRI qui a pris en main l’enquête après l’intrusion dans les systèmes d’Orange aboutissant à un vol massif de données (800 000 clients).

L’affaire de vol de données personnelles associées aux clients de la messagerie Orange prend une dimension inattendue. On estime à 3% la clientèle concernée par cette attaque qui a démarré par une intrusion dans les bases de données de l’opérateur survenue le 16 janvier. Mais, au regard de l’importance d’Orange sur le marché télécoms, cela réprésente quand même 800 000 clients.

L’opérateur recommande la plus grande prudence à ses clients car les données évanouies peuvent servir à lancer des campagnes de phishing.

Plus surprenant, c’est Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) qui a été saisie de l’enquête, selon Libération. Le fait qu’une agence de renseignement prenne la main montre une certaine fébrilité des autorités. Traditionnellement, pour ce type d’affaires portant sur la sécurité IT, ce sont des unités spécialisées dans la gendarmerie (N-Tech) ou la police (OCLCTIC) qui montent au créneau. Mais Orange étant considéré comme un opérateur d’importance vitale, il est possible que l’affaire soit plus sensible que prévu.

Au-delà du cas de la messagerie d’Orange, les membres du service webmail estampillé Voila font également l’objet d’étranges sollicitations. “Des e-mails frauduleux circulent actuellement pour récupérer vos messages personnelles de votre compte Voila.fr. Ne repondez pas et consultez nos conseils”, peut-on lire sur la page d’accueil. Dans tous les cas, consultez la page d’information d’Orange contre le phishing.

Quiz : Avez-vous suivi l”évolution des outils de messagerie instantanée ?

(Credit photos : Shutterstock.com –  Copyright: Pixel-3D)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur