Voyages d’affaires : Concur (SAP) choisit Hipmunk face à l’open booking

Business intelligenceData-stockageEntrepriseFusions-acquisitions
4 32

En s’offrant le métamoteur de voyages Hipmunk, Concur (groupe SAP) prend position dans le débat de l’open booking associé aux déplacements professionnels.

Voilà bientôt deux ans que SAP a fait main basse sur Concur, éditeur américain à l’origine de solutions cloud pour la gestion des notes de frais.

Annoncée le 18 septembre 2014, l’acquisition avait été finalisée au mois de décembre, pour 8,3 milliards de dollars, dette comprise.

Depuis lors, Concur a été intégré dans une business unit qui comprend aussi Ariba et Fieldglass, deux autres sociétés passées dans le giron du groupe allemand. Mais il a gardé – moyennant restructuration – une certaine autonomie.

Le rachat de Hipmunk en témoigne.

Concur espère boucler l’opération le mois prochain et ainsi intégrer, sur sa plate-forme, le métamoteur de cette société californienne qui compte, parmi ses fondateurs, l’un des créateurs de reddit.

Issu du célèbre incubateur Y Combinator, Hipmunk – dont le nom est inspiré du terme anglais « chipmunk », qui signifie « écureuil » – agrège et compare les offres de plusieurs centaines de sites de voyages ainsi que de prestataires de transport (vols commerciaux et charters, trains, locations de voitures) et d’hébergement (hôtels, Airbnb, HomeAway).

Les options proposées sur le moteur peuvent permettre de planifier des déplacements professionnels, en prenant en compte des éléments comme l’heure et le lieu d’une conférence.

Le service est décliné sous la forme d’un assistant baptisé « Hello Hipmunk ». Exploitable sur Skype, Slack, Facebook Messenger et par e-mail (à hello@hipmunk.com), il repose sur des technologies d’intelligence artificielle et sur une intégration avec les principaux agendas (Google, Microsoft).

Pour Concur, cette acquisition vise d’abord à maîtriser le phénomène appelé « open booking ». Ou comment les collaborateurs d’une entreprise réalisent des dépenses hors des circuits établis.

Selon une étude de la Global Business Travel Association conduite avec Concur, cette face cachée des déplacements professionnels représenterait 28 % des billets d’avion et jusqu’à 50 % des nuits d’hôtel, par facilité ou pour trouver la meilleure prestation sans se limiter aux outils internes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur