Voyages en ligne : la maison-mère de Travelocity rachète Lastminute.com

Mobilité

Le groupe européen du tourisme en ligne, spécialisé dans les voyages de dernière minute, tombe dans l’escarcelle du groupe américain Sabre.

Le mouvement de concentration dans le secteur du voyage en ligne est impressionnant. Dernier épisode en date : Lastminute.com, le groupe Internet britannique spécialisé dans les voyages de dernière minute, vient d’être acquis par Sabre. Ce groupe américain, qui exploite également Travelocity.com, un portail pour organises ses voyages et ses séjours en ligne, a accepté de débourser 848,5 millions d’euros pour parvenir à ses fins.

Le réseau Lastminute.com, qui compte désormais une douzaine de déclinaisons locales dans le monde, a été constitué à coup d’acquisitions successives (quatorze en trois ans). Il dispose d’un effectif global de 2000 collaborateurs. C’est en 2000 que Lastminute s’est réellement ancré en France en procédant au rachat du service Degriftour, qui avait réussi une belle percée dans le Minitel puis l’Internet.

A priori, cette marque devrait être privilégiée dans le cadre du développement européen du groupe Sabre. Non seulement Brent Hoberman, cofondateur et PDG de Lastminute.com, est maintenu dans ses fonctions mais il devrait prendre en charge le développement du groupe Sabre sur le vieux continent. A noter que fin 2004, Travelocity, l’autre grande marque de Sabre, a fait son entrée en France sous la marque Odysia (voir édition du 18 novembre 2004).

Perte semestrielle pour Lastminute

Selon les résultats du premier semestre 2004/2005 de Lastminute.com publiés le 12 mai, le chiffre d’affaire du groupe de commerce électronique s’élève à 751,6 millions d’euros, en hausse de 57% par rapport à l’année précédente. Il affiche un Ebitda (permettant de mesurer la qualité de la gestion courante) de + 1,5 million d’euros (contre une perte de 3,8 millions d’euros à la même période l’année précédente). En revanche, le groupe Internet n’a pas réussi à tirer de bénéfices. Il enregistre une perte de 66,5 millions d’euros sur la première partie de son exercice 2004/2005.

Opodo renforce ses services de réservations
Opodo, un voyagiste en ligne européen concurrent de Lastminute, a signé un accord avec Otedis, société française spécialisée dans la fourniture de systèmes mondiaux de distribution et de réservation, de technologies de réservation par Internet et de services de commercialisation d’hôtels pour l’industrie de l’hébergement. A l’instar d’Opodo, Otedis est une filiale du groupe Amadeus.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur