VPN : l’IP en passe de détrôner le Frame Relay

Mobilité
Information - news

Alors qu’ils représentaient fin 2001 un marché d’à peine 45 millions d’euros, les VPN IP sont promis à une belle croissance et ce dans un court délai. L’avènement du protocole IP devrait se faire aux dépens du protocole Frame Relay. L’IP n’est plus seulement une couche de transport, il permet des services de type intranet, extranet, accès distant, ou encore le transport de la voix.

La forte croissance dans le domaine des communications et notamment dans le domaine des transmissions de données devrait être favorable aux solutions de réseau de type IP VPN. Alors que les réseaux de type Frame Relay dominent actuellement, la tendance devrait s’inverser progressivement. Selon une étude menée conjointement par le cabinet d’analyse Cesmo et Colt, la technologie IP – qui représentait 8 % des VPN des entreprises françaises en 2001 contre 92 % pour le Frame Relay – devrait représenter 27 % des VPN d’entreprises en 2003. Selon l’étude, deux appels d’offres sur trois concerneraient aujourd’hui la mise en place d’un service IP VPN.

Le développement rapide de l’IP est en fait la conséquence directe des besoins, tant des PME que des grands comptes, en matière d’Internet. Les entreprises ont besoin d’échanger

avec leurs différents sites, partenaires, clients, fournisseurs, une masse d’information sans

cesse croissante. Elles accèdent à de nouveaux services rendant inéluctable la transposition de leur VPN sur la technologie IP. “La mise en place d’un réseau IP VPN permet d’optimiser le partage d’informations entre les entreprises multisites car la technologie IP se prête mieux à cette utilisation que le Frame Relay. Ce dernier apporte moins de souplesse et ne permet pas aux différents sites distants d’échanger directement des informations, sans passer par le siège”, explique Colt.

Des atouts pour l’IP

L’IP VPN profite en effet de l’accroissement du nombre de travailleurs nomades, ainsi que du nombre croissant d’intranet et d’extranet au sein des entreprises. Enfin, l’arrivée de l’ASP devrait profiter à l’émergence de l’IP. Mais le succès de l’IP dans les VPN tient aussi au fait que beaucoup d’applications sont nativement développées sur le protocole IP, à l’instar des applications de type CRM, ERP ou les réseaux dédiés au stockage. Par ailleurs, la convergence voix/données devrait contribuer au succès du choix de l’IP pour les VPN.

Du côté des offres, Cesmo juge que les opérateurs de télécommunications qui ont investi massivement depuis l’année dernière sont aujourd’hui en mesure de proposer des offres de VPN IP. “Toutefois, fin 2001, un certain nombre d’opérateurs ne disposaient pas encore d’un nombre de points de présence IP suffisant pour proposer une offre IP de bout en bout. Ils se basaient sur leurs infrastructures Frame Relay ou ATM pour étendre la couverture de leurs offres”, explique le cabinet d’étude.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur