VPN : SonicWall propose 25 millions de dollars pour Aventail

Cloud

Sonicwall s’offre son concurrent Aventail, un spécialiste des réseaux privés
virtuels. Objectif : étoffer son offre pour les grands comptes.

Jusqu’ici surtout positionné sur la cible des entreprises de 50 à 500 salariés, Sonicwall s’efforce de consolider sa gamme de solutions VPN (pour Virtual Private Networks en anglais, réseaux privés virtuels en français) pour les grandes entreprises. Après les rachats de Lasso Logic et Enkoo fin 2005 (pour 15,8 et 2,4 millions de dollars respectivement), puis de Mailfrontier début 2006 (pour 31 millions de dollars), le constructeur américain s’apprête à mener un nouveau rachat d’envergure. Il vient de mettre 25 millions de dollars sur la table pour s’emparer d’Aventail, un spécialiste des réseaux privés virtuels.

En signant ce rachat, Sonicwall entend “monter en cible de marché et se renforcer sur les grands comptes”, explique Franck Trognée, directeur France de Sonicwall, contacté par Vnunet.fr. Il précise que de plus en plus de produits de Sonicwall sont déjà compatibles “avec les environnements multisites et distribués”.

Créée en 1996, Aventail offre aux grands comptes des boîtiers VPN au protocole SSL (Secure Socket Layer). A la différence de sa grande soeur, la technologie IPSec, ce protocole SSL de sécurisation ne nécessite pas d’installation de clients spécifiques sur les terminaux. L’accès aux applications d’entreprise est possible via un simple navigateur.

Le rachat devrait être finalisé d’ici juillet. Depuis 1999, Sonicwall est cotée au Nasdaq. Sur son exercice fiscal 2006, la firme a réalisé un chiffre d’affaires de 175 millions de dollars mais elle affiche une perte nette de dix millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur