VTC : Carl Icahn accompagne la route de Lyft face à Uber

EntrepriseLevées de fonds
carl-icahn-lyft

Investissement remarqué pour le milliardaire Carl Icahn, qui met ses billes dans Lyft, principal concurrent d’Uber sur le marché américain des VTC.

L’investissement est d’autant plus remarqué qu’il émane de Carl Icahn : habitué des prises de participation dans des sociétés cotées, l’homme d’affaires et milliardaire américain a décidé de mettre ses billes… dans une start-up californienne.

Cette jeune pousse, c’est Lyft, principal concurrent d’Uber sur le marché VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur) aux Etats-Unis.

Au regard du portefeuille d’investissement qu’il gère (environ 32 milliards de dollars), Carl Icahn ne joue qu’un petit ticket ; en l’occurrence, 100 millions de dollars.

Il emmène néanmoins, avec son fonds Icahn Enterprises, ce qui constitue le 6e tour de table institutionnel de Lyft. Dans le cadre de cette opération, la start-up lève 150 millions de dollars, sur la base d’une valorisation à 2,5 milliards – contre 41 milliards pour Uber.

Carl Icahn rejoint, au capital de Lyft, des références comme le groupe chinois Alibaba, le Japonais Rakuten (qui a injecté 300 millions de dollars au mois de mars)… ainsi qu’Andreessen Horowitz.

Les relations sont tendues entre Carl Icahn et Marc Andreessen. L’investisseur « activiste » et le fondateur de Netscape se sont ouvertement provoqués à plusieurs reprises l’année dernière, notamment lorsque le premier a pris une part au capital d’eBay, dont le second était membre du board.

Les deux hommes se retrouvent alliés de circonstance pour mener le front contre Uber, présent dans 300 villes à l’échelle de la planète avec un effectif de plus de 3000 employés, alors que le périmètre d’activité de Lyft est pour le moment à 65 villes des Etats-Unis, avec environ 400 salariés.

A défaut d’une expansion globale, Lyft se concentre sur la fidélisation de sa clientèle par l’amélioration de ses services ; par exemple avec l’offre Lyft Line pour introduire la dimension covoiturage ou avec Lyft Plus pour les voyages en petits groupes.

Une approche qui a séduit Carl Icahn, au même titre que ces partenariats stratégiques tel celui signé début mai avec Verizon. L’opérateur préchargera l’application Lyft sur les smartphones commercialisés dans ses points de vente et proposera aux conducteurs de Lyft des réductions sur leur abonnement mensuel via le programme Accelerate.

A en croire le Wall Street Journal, qui s’appuie sur les témoignages de sources dites « proches du dossier », Lyft prévoit un chiffre d’affaires net (après paiement des conducteurs) de plus de 800 millions de dollars en 2015 – contre environ 2 milliards pour Uber.

Crédit photo : TonyV3112 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur