VTC : General Motors passe aux travaux pratiques avec Lyft

E-commerceEntrepriseMarketingStart-up
lyft-general-motors
2 1

Aux USA, GM a lancé un service de location de véhicules pour conducteurs VTC avec son allié Lyft. A terme, le fabricant vise le marché de la voiture autonome.

Fort du soutien massif apporté à Lyft (500 millions de dollars investis dans le rival d’Uber), General Motors cherche des leviers pour développer le business des transports de personnes aux Etats-Unis.

Ce partenariat stratégique se concrétise par un nouveau programme baptisé Express Drive : c’est un service de location de voitures courte durée pour cible les chauffeurs de VTC.

Il démarre à Chicago avec 500 véhicules disponibles (modèles Chevy Equinox) et devrait s’étendre rapidement à d’autres métropoles (Boston, Washington DC et Baltimore).

Les personnes souhaitant exercer la conduite VTC pourront louer un véhicule à travers Express Drive (99 dollars par semaine sur une période pouvant s’échelonner jusqu’à huit semaines).

Une commission sur les parcours réalisés est également actée (20 cents par mile), selon Challenges.

Mais il existe une certaine flexibilité tarifaire : ainsi, si un conducteur parvient à réaliser 65 courses VTC par semaine à Chicago, il sera dispensé du coût de location hebdomadaire du véhicule. Dans le même acabit, le compteur 20 cents par mile saute si le chauffeur parvient à effectuer 40 courses par semaine.

En octobre 2015, Lyft avait signé un accord similaire avec Hertz (spécialiste de la location de véhicule). Le service a démarré à Las Vegas et Denver.

Voiture autonome : un gros deal de GM

Outre la location de véhicules dédié à l’activité VTC, GM s’intéresse aussi au segment de l’autopartage à travers sa branche Maven, qui a émergé en début d’année.

Le duo GM-Lyft n’est pas parvenu au stade de l’exploitation d’une flotte de voitures autonomes. Du moins pas encore.

Car le constructeur automobile monte en puissance parallèlement dans ce domaine avec le rachat de la société californienne Cruise Automation (tout est dit sur son site Web : « the driverless revolution »).

Montant de la transaction selon Re/code : un milliard de dollars. Mais GM ne commente pas les termes du deal, qui va lui permettre d’affronter des redoutables concurrents comme Google Car ou Tesla.

general-motors-lyft-location-voitures-VTC-illustration

(Crédit photo : General Motors)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur