Les VTC de Marcel roulent désormais avec Renault

EntrepriseFusions-acquisitionsMobilité
renault-marcel

Renault a fait l’acquisition de Class&Co, qui exploite, sous la marque Marcel, une plate-forme de réservation de VTC adossée à une techno de gestion de flotte.

Depuis quelques semaines, l’activité de Class&Co s’inscrit dans le périmètre du groupe Renault.

Par l’intermédiaire de sa filiale RCI Banque, le constructeur automobile a mis la main sur cette SASU parisienne qui exploite les marques YusoFleet et Marcel.

L’opération est attestée en date du 1er août 2017. Elle a entraîné plusieurs changements dans l’organigramme de Class&Co, dont Henri Gascuel, directeur de l’innovation chez RCI Banque, a pris la présidence.

La création de l’entreprise remonte à 2013, sous l’impulsion de Bertrand Altmayer et de Benoît Richard.

Le premier, diplômé de HEC, a passé plusieurs années dans des banques d’investissement, dont Goldman Sachs. Il est aussi copropriétaire du restaurant « Pas vu pas pris », dans le 9e arrondissement de Paris. Le second, issu de l’ESCP Europe, bénéficie d’une expérience dans le secteur des transports et de l’énergie (Alstom, EDF).

Les deux associés avaient rejoint, en septembre 2012, l’incubateur HEC, avec un projet de logiciel d’optimisation de flux pour le transport de personnes qui allait devenir YusoFleet.

YusoFleet par l’exemple Marcel

Initialement destinée aux taxis et aux VTC, l’offre a été élargie aux services de livraison, toujours en marque blanche.

Son développement et sa commercialisation sont, depuis l’an dernier, assurés par une filiale de Class&Co : Class&Co Software, dont Benoît Richard est devenu directeur général après l’acquisition par Renault (le CTO Béchir Tourki ayant été nommé DG délégué).

Bertrand Altmayer est, pour sa part, directeur général d’une autre société filiale de Class&Co : Marcel, qui exploite les technologies de YusoFleet pour opérer une plate-forme de réservation de VTC à laquelle « 5 000 véhicules » sont connectés.

Aux prestations de transport privé pour les particuliers et les entreprises – dont Dassault Systèmes – s’est récemment ajoutée une solution de transport « personnalisable » consistant en la mise à disposition de chauffeurs dans le cadre d’événements tels que les salons, les congrès et les séminaires.

Marcel a la particularité de fonctionner sur le principe du « yield management », utilisé depuis les années 80 dans le transport aérien : plus on réserve à l’avance, plus le prix de la course est bas. Le groupe Armonia y avait injecté 1 million d’euros l’an dernier via sa holding Sofinord.

Pour Renault, Class&Co (qui affiche, sur son exercice 2015, un C.A. de 306 000 euros, pour 459 000 euros de pertes) représente un point d’ancrage supplémentaire dans l’univers des « nouvelles mobilités ».

Le groupe est également actif dans le domaine de la conduite autonome : il a établi des jonctions techniques et commerciales avec Delphi et Transdev, passé un accord avec Microsoft et monté une coentreprise avec Oktal. Sur le volet open innovation, il est associé, avec AXA et le NUMA, au programme City Makers, qui vient de sélectionner 9 start-up pour trois mois d’expérimentation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur