WAI BOOST : BNP Paribas enclenche la troisième

EntrepriseStart-up
wai-boost

Onze start-up vont travailler en binôme avec de grandes entreprises pour 6 mois dans le cadre du programme d’accélération WAI BOOST de BNP Paribas.

Ne l’appelez plus « Innov and Connect », mais « WAI BOOST ».

Pour sa troisième saison, le programme d’accélération géré par la cellule de veille technologique « l’Atelier BNP Paribas » change de nom, mais pas de formule : les start-up participantes travailleront chacune, pour une durée de six mois, en binôme avec une grande entreprise cliente du groupe bancaire.

Elles ont été 328 à répondre à l’appel à projets organisé du 23 mars au 14 mai derniers. Après un ultime « grand oral » tenu au mois de juin, il en reste 11 sur la ligne de départ.

Damae Medical, start-up d’Orsay (Essonne) qui a développé une technologie d’imagerie in vivo appliquée notamment au dépistage du cancer de la peau, collaborera avec Guerbet, fournisseur de produits de contraste.

Du côté du groupe de logistique Heppner, qui cherche à mettre en place des solutions numériques et automatisées de suivi de l’information sur la supply chain, on fera la paire avec une autre start-up francilienne : Brennus Analytics, à l’origine d’algorithmes d’optimisation des prix pour les industriels et les distributeurs.

Direction Lille avec Energic, solution de gamification de la performance énergétique. Le projet sera développé avec le groupe Idex, un spécialiste du domaine.

wai-interieur
Les start-up bénéficient d’un hébergement gratuit à Paris, dans le quartier central du Sentier.

De la médecine participative à l’usine « 4.0 »

Dans le secteur de la santé, les porteurs du projet Lucine (application de prise en charge personnalisée pour les personnes souffrant de maladies chroniques) travailleront avec le groupe pharmaceutique Ipsen, qui cherche à aborder les défis liés à la collecte et au partage de l’information en engageant les patients sous l’angle de la médecine participative.

Motul, concepteur d’huiles moteur et de lubrifiants industriels, recherchait notamment des solutions innovantes dans l’entretien des véhicules. Il en a trouvé avec la start-up franco-néerlandaise Capte, qui donne dans l’IoT pour l’automobile, les engins et les machines.

Dans le BTP, SPIE Batignolles avait affirmé, entre autres, sa volonté de mettre en place des solutions de gestion de la connaissance des ouvrages. L’entreprise travaillera avec le nantais Bloc in Bloc et son application mobile de réalité augmentée.

Le groupe de services d’ingénierie Onet, qui désire intégrer dans ses processus des solutions de traçabilité, aura pour binôme Smart-Services, plate-forme qui centralise la gestion des prestations de bien-être et de services.

Pierre & Vacances (tourisme de proximité) avait pris contact avec BNP Paribas sous l’angle de l’optimisation de l’expérience client. Son associé au sein de WAI BOOST sera Batvoice Technologies, qui analyse et prédit les résultats des appels pour augmenter les ventes, la rétention et le service client.

Dataswati, qui exploite l’intelligence artificielle pour améliorer les processus industriels, sera en tandem avec le groupe cimentier Vicat, qui cherche à aller vers « l’usine 4.0 ».

Le groupe Prisma Media, qui cherche à augmenter l’engagement de ses lecteurs et à trouver de nouveaux relais de diffusion de ses contenus, fera chemin avec DataDome, spécialisé dans la monétisation des contenus Web et leur protection contre les robots.

MIP Robotics, fabricant de robots industriels collaboratifs, sera accompagné par Radiall, fournisseur de solutions d’interconnexion spécialisé dans les technologies de radiofréquence et de fibre optique.

wai-localisation

Des habitués

Œneo, qui fournit conseil et équipements pour les métiers de l’œnologie, était annoncé sur la liste des parrains lors de l’appel d’offres, mais aucun binôme n’a été formé. On en reste à sa collaboration avec M-Cador (accompagnement des viticulteurs sur le rendement de leur exploitation) lors de la saison 2.

Cette dernière avait aussi réuni 11 start-up. Parmi elles, Sensorwake, qui a travaillé avec Pierre Fabre sur son diffuseur d’odeurs connecté Oria ; LaCoolCo, qui a mise en place, avec Cémoi, un système d’acquisition de données au sein des plantations de cacaoyers en Côte d’Ivoire ; ou encore Smartly.ai, qui a créé, pour Neopost, un chatbot destiné à la gestion des espaces de travail.

La saison 1 avait réuni 8 start-up. Pierre Fabre et Neopost étaient déjà au rendez-vous. Le premier Feeligreen sur le soin des affections cutanées. Le second sur une offre de tracking.

Pour en savoir plus sur le label WAI autour duquel BNP Paribas a fédéré toutes ses ressources orientées start-up et innovation, c’est par ici.

Crédit photos : BNP Paribas (via Google Maps)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur